Assurances

La présidente du courtier Finassure en prend le contrôle

Le courtier en assurance Finassure change de main. Ce cabinet qui fait partie du top dix des courtiers au Maroc vient d’être racheté à titre majoritaire par sa première dirigeante Khadija El Kadiri Sijilmassi.


La nouvelle actionnaire principale de Finassure a profité du désengagement de deux actionnaires (dont Mehdi Bencherki, connu pour avoir dirigé pendant longtemps le groupe financier DIAC), pour monter de 25% à 75% dans le capital de la société qu’elle dirige depuis plus d’une dizaine d’années.

Si rien ne filtre sur le montant de cette transaction qui porte sur une société rentable et qui distribue régulièrement des dividendes à ses actionnaires, l’on sait que Ayman Cheikh Lahlou, patron et actionnaire de référence de Cooper Pharma, leader marocain de la production pharmaceutique, reste dans le tour de table avec 25% du capital.

Rappelons que Finassure compte dans son portefeuille clients plus de 500 entreprises (dont certaines références prestigieuses telles Alliance Développement Immobilier, Addoha, BMCE Capital et, bien évidemment, Cooper Pharma) et 5.000 particuliers et gère l’assurance prévoyance au profit de plus de 20.000 assurés. A fin 2017, le courtier qui gère un portefeuille de primes tous assureurs et branches d’assurance confondus de près de 200 millions de dirhams, a réalisé un bénéfice net 2017 de plus 3 millions de dirhams tout en reversant 2 millions de dirhams à ses actionnaires sous forme de dividendes.

A signaler que dans le cadre de la continuité de leur présence dans les métiers des services financiers, la famille Bencherki avait investi dans Finassure dès sa fondation en 2001. Le groupe, à travers plusieurs de ses véhicules (Fininvest, Globex Investissement…), s’était également diversifié, mais sans grand succès, dans l’aéronautique et dans la distribution de luxe (à travers International Luxe Maroc qui avait l’exclusivité de la distribution de Cartier au Maroc, avant que l’enseigne phare du groupe Richemont ne la lui retire en 2016 au profit du groupe Omar Kabbaj).

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Ford Ranger Raptor, le Badass pick-up à la conquête d’Essaouira

Article suivant

L’OMPIC, un acteur incontournable dans l’écosystème de l’entreprise