Economie

La presse écrite boit la tasse


Selon le baromètre mensuel établi par Imperium media, les recettes publicitaires globales captées à fin mai 2013 par les médias ont évolué de 4,8% sur une année glissante pour s’établir à plus de 2,2 milliards de dirhams. Cette progression est tirée par les radios (+38,1%, mai 2013 vs. mai 2012) et la télévision (+10,8%, mai 2013 vs. mai 2012). Par contre, et confrontée à la nouvelle concurrence des radios privées, du net et de l’affichage public, la presse écrite ne profite pas de cette embellie et continue de broyer du noir avec des recettes en baisse de 8,4% en mai 2013 par rapport au même mois un an plutôt. Par annonceur, Maroc Telecom caracole en tête, devant Wana et Méditel. Procter & Gamble arrive à la quatrième place devant Maroc Cultures, Centrale Laitière et Unilever. 

 
Article précédent

BMCE Capital passe au crible le secteur cimentier

Article suivant

L'Onssa continuera à contrôler les importations