COP22Événement

La propriété industrielle à l’heure de la COP22

Le rôle de la propriété industrielle pour l’émergence des technologies vertes et la contribution aux solutions pour le traitement des dérèglements et changements climatiques, ont été au centre d’une rencontre initiée jeudi à Marrakech en marge de la COP 22.  Le séminaire organisé par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique et l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC), a été l’occasion d’aborder des exemples de stratégies nationales et de bonnes pratiques d’utilisation et de valorisation des actifs de propriété industrielle, pour stimuler le développement et la diffusion de solutions techniques respectueuses de l’environnement et celles permettant d’atténuer les changements climatiques.


Organisé du 10 au 12 novembre, ce séminaire vise la sensibilisation des acteurs de l’invention et les entreprises publiques du rôle de la propriété industrielle pour l’émergence des technologies vertes et la contribution aux solutions pour le traitement des dérèglements et changements climatiques.  Il a aussi pour objectifs de permettre aux inventeurs de présenter leurs projets industriels innovants qui intègrent la dimension environnementale.

Trois tables rondes sont également organisées en partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle et l’Institut National de la Propriété Industrielle (France) pour mettre la lumière sur les évolutions technologiques qui se profilent en Afrique, à travers l’analyse de l’activité brevets et signes distinctifs notamment dans les secteurs de l’agriculture et de l’eau et de l’économie solidaire.

 
Article précédent

ACWA Power crée une nouvelle société d’énergie propre

Article suivant

COP22 : Ban Ki-moon, lundi à Marrakech