Audiovisuel

La publicité pour les jeux d’argent désormais interdite par la loi

Mustapha El Khalfi doit jubiler. Le ministre de la Communication PJD, qui avait fait de l’interdiction de la publicité des jeux de hasard son cheval de bataille, vient d’obtenir gain de cause.


 

C’est officiel : la publicité pour les jeux d’argent est désormais interdite dans les médias audiovisuels publics et privés. Dans le bulletin officiel du 24 août dernier, a été publiée la loi 83-13 complétant la loi 77-03 relative à la communication audiovisuelle, notamment dans ses articles 2, 8 et 9. Et c’est bien la modification de l’article 2 qui devrait ravir Mustapha El Khalfi.

Dans cet article, les différentes définitions d’« une publicité interdite » seront complétées désormais par une nouvelle qualification qui renvoie à toute publicité qui relaie un discours publicitaire en faveur d’un produit ou service nocif pour la santé des personnes, comme les armes à feu, les boissons alcoolisées, les cigarettes, dans toutes leurs formes », mais également « les jeux de hasard ».   

En 2012 déjà, Mustapha El Khalfi avait annoncé sa volonté d’imposer l’interdiction de la publicité des jeux de hasard sur toutes les chaînes. La proposition avait provoqué un tollé médiatico-politique, et avait été très mal accueillie par des formations comme le PPS ou encore le RNI.

Le ministre de la Communication avait également été interpellé par Mohammed Ouzzine, alors ministre de la Jeunesse et des Sports, soucieux des intérêts de la loterie nationale et de la Marocaine des jeux et des sports (MDJS). D’ailleurs, la MJDS n’avait pas caché son inquiétude pour le développement du secteur des jeux de hasard, soulignant que c’est « la communication et la publicité qui permettent le développement de cette activité ».

 
Article précédent

La libéralisation du secteur électrique prend forme

Article suivant

Kawtar El-Maghraoui, co-présidente de la Conférence mondiale des chercheuses en informatique.