Transport aérien

La RAM reliera désormais Marrakech à Ouarzazate

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) poursuit ses efforts pour renforcer la desserte des principales villes marocaines par les compagnies aériennes. C’est dans cette perspective que l’office et Royal Air Maroc lancent une nouvelle route aérienne reliant Ouarzazate à Marrakech.  Ainsi, dès le 11 novembre prochain, les deux villes touristiques seront reliées par 3 vols par semaine (mardi, jeudi et samedi).


Les vols, d’une durée de 40 minutes seront opérés en ATR72 d’une capacité de 70 sièges. L’ONMT précise que cette liaison permettra aux touristes étrangers d’enrichir leur séjour à Marrakech, par la découverte de la ville de Ouarzazate à quelques minutes de vol, et profiter amplement des sites touristiques de la région tels que Kelaat M’Gouna, les Gorges du Dadès et Zagora. Soulignons aussi que  la route aérienne Marrakech-Ouarzazate renforce le réseau domestique de la compagnie nationale qui compte désormais 23 liaisons reliant les différentes villes du Royaume, dans le cadre de son engagement au service du développement territorial du pays.

Cette liaison vient de même répondre aux attentes des opérateurs économiques et touristiques de Ouarzazate et fait suite aux efforts conjoints de l’ONMT, de la RAM et de la région de Drâa-Tafilalet, ainsi que de l’ensemble des professionnels du tourisme. Ainsi, désormais Ouarzazate sera reliée directement au premier centre touristique du Maroc, en l’occurrence Marrakech considérée comme l’une des capitales du tourisme international et bénéficiera ainsi de son attractivité. La ville ocre accueille plus de 2 millions de touristes par an. Pour rappel, 154.677 touristes ont visité la province de Ouarzazate de janvier à juillet 2017. Un chiffre en progression de 41% par rapport à la même période de l’année précédente.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Achoura, pétards, argent et dangers

Article suivant

Google : 1,1 milliard de dollars pour devenir un phone maker