Politique

La réforme de la BCP actée au conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement a tenu sa réunion hebdomadaire le jeudi 3 septembre 2020 sous la présidence de Saâdeddine El Otmani. Au menu : le projet de loi relatif à la réforme de la Banque Centrale Populaire (BCP), le projet de décret relatif à la création de nouveaux cercles et caïdats et la rentrée scolaire.


Le projet de loi présenté par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchâaboun, vise à soutenir les ambitions du Groupe BCP. Il s’agit notamment de consolider le caractère coopératif de la Banque via l’établissement des banques régionales comme actionnaire majeur de la Banque Populaire Centrale, la mise à jour du cadre juridique du Groupe conformément à la loi n°12-103 relative aux établissements de crédit en améliorant la gouvernance du comité de direction et l’amélioration de l’autofinancement. Le projet de loi souligne que la réduction de la contribution des banques régionales populaires au capital de la BCP devrait se faire progressivement avec les différentes augmentations de capital du Groupe.

Lire aussi | Coronavirus : production à grande échelle du test de dépistage 100% marocain

Le conseil a également approuvé le projet de décret n° 2.20.584 relatif à la création de nouveaux cercles et caïdats. Présenté par le ministre de l’Intérieur, le projet de décret vise à créer de nouvelles unités administratives dans le but de hisser la capacité de gestion de l’administration territoriale des régions concernées, en plus d’appuyer l’encadrement administratif et y accompagner les mutations démographiques, sociales et urbaines, a indiqué le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi. Ainsi, le nombre des cercles au niveau national passera de 206 à 209, alors que celui des caïdats s’établira à 718 au lieu de 714, a précisé le ministre. Ce projet de décret propose d’adapter la dénomination de deux caïdats relevant de la province de Sidi Bennour avec leur ressort territorial pour qu’elles soient en conformité, a relevé le porte-parole du gouvernement.

Lire aussi | Le Maroc perd une place dans le Global Innovation Index [Document]

Au cours de ce conseil, le ministre de l’Éducation nationale a présenté un briefing sur la rentrée scolaire 2021-2020, où il a informé les membres du gouvernement sur les préparatifs en cours pour réussir cette rentrée en coordination avec les autorités locales et sanitaires. L’objectif étant de veiller à appliquer une bonne organisation éducative et établir le protocole sanitaire pour se préparer à accueillir les élèves à partir du lundi 7 septembre selon la programmation qui a été élaborée avec l’implication de toutes les parties prenantes. Le ministre a indiqué que le pourcentage de familles qui ont exprimé le désir de bénéficier de l’enseignement présentiel dépasse actuellement 80%. Une situation qui serait propice à l’apparition de plusieurs clusters

 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Al Moukawil » de MFM Radio

Article suivant

Le Maroc résilient [Édito]