Economie

La répartition de l’or dans le monde

L’or n’est pas toujours un indicateur de puissance économique. Néanmoins, depuis l’aube de l’humanité, l’or est devenu une « monnaie universelle ». Il l’est toujours après cette brève parenthèse historique de la domination du « billet vert » qui a commencé après la deuxième guerre mondiale et a fini avec la « guerre du pétrole », en 1973.  


Aujourd’hui la possession de ce métal par les Etats est un indicateur non négligeable, sans pour autant être économiquement déterminant. Sur la base des informations contenues dans le site gold.org qui fournit gratuitement des statistiques financières internationales du Fonds Monétaire International (FMI), le site Howmuch.net a consacré, le 30 mai, sa publication, sous forme de datavisualisation économique et financière, à la possession/détention des réserves d’or par les Etats dans le monde. Cette présentation montre que les Etats Unis d’Amérique (EUA) sont de loin le pays qui possède les plus grandes réserves d’or du monde, avec 8 133 tonnes, soit près de 24% des réserves mondiales et 373,4 milliards de dollars, en valeur (1).

En Europe, ce sont l’Allemagne, en 2ème position au niveau mondial, avec 154,7 milliards de dollars et l’Italie, en 3ème position, avec 112,6 milliards de dollars, qui possèdent les réserves les plus importantes, loin devant la Suisse qui, bien que connue à travers ses grandes banques, est classée en 7ème position, avec 47,7 milliards de dollars.

En Asie, la Russie est en 5ème position dans le monde, avec 99,6 milliards de dollars, suivie de la Chine, avec une valeur de 86,6 milliards de dollars. Le Japon figure en 8ème position, avec 35,1 milliards de dollars. L’Inde, considérée comme « pays émergent », sur le plan économique, faisant partie des BRICS (2), est classée 10ème dans le monde, avec une valeur de 28 milliards de dollars. Taïwan, avec 19,4 milliards de dollars, est en 11ème position, talonné par le Portugal, en 12ème position, avec une valeur estimée à 17,6 milliards de dollars.

L’Espagne qui est pourtant bien connue historiquement pour avoir raflé l’or de l’Amérique Latine, aux 15/16ème siècle, ne figure qu’en 19ème position, avec 12,9 milliards de dollars. Le Mexique, lui-même, principale victime de ce pillage, bien que «vidé» de son or, est en 30ème position, avec 5,5 milliards de dollars. L’Arabie Saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a pu accumuler assez d’or et se classer en 15ème position, avec 14,8 milliards de dollars.

La Belgique qui a historiquement pillé le sous-sol congolais, figure en 21ème position, avec 10,4 milliards de dollars. La Libye, malgré la guerre destructrice qui s’y est installée depuis plusieurs années, est en 31ème position, avec 5,4 milliards de dollars. C’est aussi le cas de la Syrie qui figure à la 54ème position, avec 1,2 milliard de dollars.

Des pays, bien que pauvres et endettés, sont paradoxalement bien classés, au niveau international, offrant ainsi de bonnes garanties à leurs prêteurs. C’est notamment le cas de l’Egypte, en 38ème position, avec ses 3,6 milliards de dollars, avant le Brésil et le Danemark, classés respectivement 40ème et 41ème, avec chacun une valeur proche de 3,1 milliards de dollars.

Par contre, certains pays connus comme étant riches, en termes de PIB par habitant, disposent de réserves d’or moins importantes. C’est notamment le cas du Qatar, 48ème, avec 1,9 milliard de dollars. Le Nigéria, malgré sa richesse en gaz et en pétrole, est  classé 58ème, avec 983 millions de dollars. Enfin, le Maroc, comme l’Afghanistan, figure à la 57ème place, avec une valeur estimée à 1 milliard de dollars.

Ainsi, sur 194 pays dans le monde, 70 pays disposent de réserves d’or d’une valeur supérieure à 500 millions de dollars dont quatre pays dépassent 100 milliards de dollars (EUA, Allemagne, Italie et France). n

(1) NB. Les valeurs retenues sont basées sur le cours international de l’or, au 5 juin 2019.
(2) BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud.
Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Saad Lamjarred vers une nouvelle poursuite judiciaire

Article suivant

Visas annulés : L'Ambassade des Etats-Unis à Rabat a réagi