Interview

«La reprise a eu lieu sans aucune condition»


Un certain nombre d’avantages sociaux non revendiqués, comme la mutuelle, seront accordés dans les mois à venir.
La compensation du manque à gagner passera immanquablement par un investissement double de CASA TRAM. 

Challenge. Qu’est-ce qui justifie le timing de la grève à Casa Tram sachant que l’activité n’a débuté qu’il y a 10 mois? 
Thierry Durand. Des discussions avec le bureau syndical et les salariés sont en fait engagés depuis le mois de juillet. Un cahier des charges a été présenté et a fait l’objet de discussions à l’issue desquelles un certain nombre de points ont été accordés. En dehors de ces points, des revendications ont été jugées irréalisables, notamment compte-tenu de l’existence récente de l’entreprise (10mois). Parmi celles-ci :  l’augmentation salariale de 50%, la levée des sanctions, des séjours de vacances, l’obtention d’une 3ème et 4ème prime… Mais je voudrai ajouter à ce sujet que parallèlement à certaines revendications figurant dans le cahier des charges syndicales, un certain nombre d’avantages sociaux non revendiqués, telle que la mutuelle, seront accordés dans les mois à venir, conformément à un échéancier établi.

C. Jusqu’où pourrez-vous aller pour exaucer les revendications du personnel? 
T.D. Aujourd’hui, les demandes réelles seront étudiées et des séances de travail seront organisées en présence des salariés afin de reformuler au mieux les points de discordes et arriver ainsi à un terrain d’entente favorable à l’amélioration des conditions de travail des salariés et contribuant au mieux à  leur épanouissement au sein de CASA TRAM.

L’interview complète est disponible dans le Challenge #439, actuellement chez votre marchand de journaux.

 
Article précédent

Scandaleusement chers !

Article suivant

Maroc Telecommerce a de nouveaux concurrents