Offshoring

La Société Générale construit un mega-centre d’offshoring à Casa-Anfa

Après BNP Paribas qui a commencé à délocaliser au Maroc une partie de ses activités de développement et maintenance informatique (ITO) et de BPO (externalisation du back office), c’est au tour d’un autre mastodonte bancaire français de faire du Maroc une véritable plateforme de services délocalisés.


Il s’agit du groupe Société Générale qui vient d’acquérir un terrain de plusieurs milliers de m² dans le nouveau quartier des affaires de Casa Anfa. L’objectif et contrairement à ce qui avait été annoncé par certaines parties au lendemain de la signature d’une promesse de vente avec l’Agence d’Urbanisation et de Développement d’Anfa (AUDA), n’est pas de construire un nouveau siège pour la filiale marocaine SG Maroc (dont l’actuel siège a coûté pas moins de 350 millions de DH il y a « à peine » une vingtaine d’années), mais plutôt d’y ériger un méga-centre de plus de 30.000 m² qui devra abriter à terme quelques 3500 collaborateurs.

Lire aussi | CGEM. Renforcement de la coopération avec le Conseil de la concurrence

Ce futur centre viendra consolider un premier pas opéré en 2019 par la troisième banque française (en Produit Net Bancaire) à travers la concentration à Casablanca des services informatiques des filiales africaines . Une opération qui avait permis de créer 150 postes d’emplois au Maroc (pour moitié les salariés concernés travaillent à la Société Générale et pour moitié pour des prestataires de la banque). Le nouveau site de Casa Anfa fera pratiquement doubler à terme les effectifs marocains de la Société Générale, lesquels avoisinent aujourd’hui quelques 4000 salariés.

Lire aussi | Mobilité électrique. L’IRESEN à la pointe de la technologie

Rappelons que SG Maroc, dont la création remonte à il y a plus d’un siècle, fait partie des plus anciennes filiales du groupe Société Générale en dehors de l’Europe. Avec un Produit Net Bancaire de plus de 5 milliards de DH et un encours de crédits proche des 90 milliards de DH, la banque présidée par Ahmed El Yacoubi occupe le cinquième rang au Maroc derrière les quatre banques maroco-marocaines (Attijariwafa bank, BCP, Bank of Africa et Crédit Agricole). 

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 1897 nouveaux cas, 545.016 au total, mardi 13 juillet 2021 à 16 heures

Article suivant

CGEM. Renforcement de la coopération avec le Conseil de la concurrence