Aménagement urbain

La ville de Tanger consacre 15 millions de DH à son boulodrome

Avec un retard de trois à quatre ans, le boulodrome de Tanger verra enfin vraisemblablement le jour.


L’Agence pour la Promotion et le Développement Economique et Social des Préfectures et Provinces du Nord vient de sortir de ses cartons ce projet qui y faisait l’objet de procrastination administrative depuis au moins 2016. Aussi, à l’issue de l’appel d’offres en cours pour la construction d’un tel site, l’entreprise adjudicatrice de ce marché estimé à 12 millions de dirhams hors équipements annexes devra en entamer les travaux avant la fin de l’année en cours pour une livraison courant 2020.

Faisant partie du méga programme territorial Tanger-Métropole lancé par le roi Mohammed VI en 2013 (et plus particulièrement de sa dimension sportive), ce projet devra enfin doter la ville de Tanger de son premier boulodrome public alors que celle-ci en compte déjà quelques-uns intégrés à des Resorts et complexes immobiliers privés (donc à accès très limité) à l’instar de celui adossé au projet immobilier Tanger Hills à Malabata.

Lire aussi : Tanger : Un centre d’accueil pour la diaspora marocaine

Ce futur boulodrome comprendra un terrain de jeu de pétanques aménagé aux normes internationales et des gradins pour spectateurs d’une capacité de plusieurs centaines de places assises. Avec une enveloppe globale de 15 millions de dirhams, il est une des composantes de la Cité des sports (projet principal du volet sportif du programme Tanger-Métropole) qui devra s’étendre sur 60 hectares et abritera, en outre, une piscine olympique, un grand complexe de tennis, 3 salles couvertes multidisciplinaires, 6 terrains de football, des terrains pour le basket-ball et le volley-ball ainsi qu’un hôtel, une clinique sportive et une zone d’animation abritant un mall commercial réservé exclusivement aux articles de sport.

Après cinq année de travaux, cette Cité des sports a pris du retard à être parachevée contrairement aux autres infrastructures urbaines de Tanger-Métropole, dont l’essentiel (entre nouveaux accès, tunnels, ponts, réaménagement de la corniche et autres voies de contournement) agrémente déjà la vie des Tangérois et des visiteurs de la ville.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Service militaire : 15.000 appelés démarrent la formation le 1er septembre

Article suivant

30 avril 2004 : Réforme du champ religieux