Diplomatie

Laâyoune : les Émirats arabes unis vont installer leur consulat


S.M. le Roi Mohammed VI a eu ce mardi 27 octobre 2020, un entretien téléphonique avec son frère S.A. Cheikh Mohammed Bin Zayed Al-Nahyane, Prince Héritier d’Abou Dhabi, Commandant suprême adjoint des Forces armées de l’État des Émirats arabes unis.

Cet entretien s’inscrit dans le cadre de la coordination et de la concertation permanentes entre les dirigeants des deux pays et la profondeur des liens de fraternité sincère et d’affection mutuelle qui les unissent, ainsi que dans le cadre des relations de coopération fructueuse et de solidarité efficiente qui lient le Royaume du Maroc et l’État des Émirats arabes unis frère, souligne le Cabinet Royal.

Lire aussi |4500 talents africains ont pris part au colloque de Attijariwafa bank

Lors de cet entretien, S.A. le Prince Héritier des Émirats arabes unis a informé S.M. le Roi de la décision de son pays d’ouvrir un Consulat général à la ville de Laâyoune, dans les provinces Sud du Royaume. A cette occasion, le Souverain a exprimé ses sincères remerciements et sa Haute considération à S.A. le Prince Héritier des Émirats arabes unis pour cette importante décision historique, en soutien à l’intégrité territoriale du Royaume sur cette partie de son territoire, surtout que les Émirats avaient pris part à la Glorieuse Marche Verte. S.M. le Roi a également fait part de sa profonde fierté de la décision des Émirats en tant que premier pays arabe à ouvrir un Consulat général dans les provinces du Sud du Royaume, une décision qui incarne sa position constante dans la défense des droits légitimes et des causes justes du Maroc, et son soutien immuable au Maroc dans les différents foras régionaux et internationaux. C’est une décision qui n’est pas étrange pour l’État des Émirats arabes unis frère et pour sa direction sage, dans la défense des causes justes et légitimes, conclut la même source.

[Avec MAP]

 
Article précédent

4500 talents africains ont pris part au colloque de Attijariwafa bank

Article suivant

Rapatriement : où en est-on avec les Marocains bloqués à l’étranger ?