Aménagement urbain

Laayoune met le paquet pour devenir un pôle urbain d’excellence

Depuis qu’elle a remporté il y a près de trois ans le troisième prix de la catégorie « verdoiement de la ville », attribué par l’Organisation des villes arabes (OVA), la ville de Laayoune poursuit ses efforts pour s’ériger en pôle urbain d’excellence.


Dans le sillage d’une multitude de projets initiés au cours des deux dernières années, la capitale de la Région Laayoune-Sakia-El Hamra consacre en ce début d’année 2020 un budget de 40 millions de dirhams pour le réaménagement de deux de ses places phares, en l’occurrence la Place du 16 Novembre et la Place Al Alaouiyine.  

Ces deux projets, dont le coup d’envoi est prévu au cours des prochaines semaines à l’issue du processus d’adjudication en cours des marchés publics correspondants, devront faire la part belle au concept « Ville Eco-Technologique » que la ville la plus importante des provinces marocaines du sud souhaite adopter comme label de son développement. Ils s’’inscrivent également sur le creuset du Plan de Développement Régional (PDR) adopté en 2017 par les élus de la Région Laayoune-Sakia-El Hamra qui totalise 140.000 km² de superficie pour 340.000 habitants.

Avec près de 50 milliards de dirhams de projets publics prévus à horizon 2022 (principalement orientés vers les infrastructures, l’urbanisme, le transport, la santé, le tourisme et la culture), ce Plan devra stimuler l’investissement privé (quelques 6 milliards de dirhams attendus en retombées à ce niveau) dans la Région présidée par Hamdi Ould Rachid et créer au total près de 25.000 emplois prioritairement dans les secteurs du BTP et matériel de construction, l’agriculture, la formation et l’ingénierie, les énergies renouvelables et les infrastructures.

 
Article précédent

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

Article suivant

Crise du 737 MAX : American Airlines et Boeing parviennent à un accord d'indemnisation