Economie

L’acier suscite des remous même au-delà de nos frontières


Il n’y a pas qu’au Maroc où l’industrie sidérurgique constitue un dossier chaud. Dans une Europe également frappée de plein fouet par le déclin de la demande, une concurrence de plus en plus dure et des coûts énergétiques élevés, la Commission européenne a dévoilé hier une série de mesures visant à assurer l’avenir du secteur. Le plan proposé prévoit de s’attaquer aux formalités administratives, de favoriser les programmes d’apprentissage et l’innovation, de garantir une concurrence équitable et de renforcer la compétitivité en abaissant les coûts énergétiques, qui représentent jusqu’à 40% de l’ensemble des coûts d’exploitation.

Retrouvez l’intégralité de la note ci-dessous : 

 

 
Article précédent

Une conférence sur le Risk Management dès demain

Article suivant

Sommaire Challenge #428