Il fait l'actu

Il fait l’actu : Driss Jettou, premier président de la Cour des comptes

L’ancien premier ministre estime que la réforme des régimes de retraite, bien qu’elle comporte des avantages, n’a pas apporté de solutions radicales aux dysfonctionnements structurels du système en général et du régime des pensions civiles en particulier. Driss Jettou a fait cette annonce lors d’une réunion commune entre les trois commissions permanentes de la Chambre des Conseillers (commission des finances, de la planification et du développement économique, commission de justice, de législation et des droit de l’Homme, et la commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales), tenue hier au Parlement. Il a relevé que les dysfonctionnements du régime des pensions civiles sont le résultat des principaux critères qui fondent ce régime, du rythme de promotion dans la fonction publique et l’augmentation incessante des salaires, se basant sur le rapport élaboré par la Cour des comptes sur la Caisse Marocaine des Retraites, sur demande de la Chambre des Conseillers selon les disposition de l’article 148 de la Constitution.


Driss Jettou a aussi mis en relief l’importance de la réforme adoptée par l’ancien gouvernement et entrée en vigueur en octobre 2016, eu égard aux changements qui toucheront de manière progressive les critères sur lesquels repose le régime des pensions civiles, précisant que cette réforme permettra d’augmenter sa durabilité d’environ 6 ans et de baisser ses dettes implicites à l’horizon des 50 prochaines années, d’environ 57%.

 
Article précédent

Al Omrane certifié ISO 9001

Article suivant

CAN 2017 : le Maroc et la RD Congo en quart de finale