Non classé

Il fait l’actu : Khalid Samadi, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Il vient de déclarer que le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a entrepris toutes les mesures nécessaires pour permettre aux candidats de passer les épreuves de la session ordinaire de l’examen national unifié du baccalauréat dans les meilleures conditions.


Répondant à une question centrale sur « Les examens du baccalauréat » à la Chambre des représentants, Khalid Samadi a souligné que le ministère a œuvré, au niveau de l’organisation matérielle, à la mobilisation d’importantes ressources supplémentaires, dont 41.660 surveillants et environ 40.000 professeurs pour corriger environ 3,6 millions copies.

Il a fait savoir qu’au niveau des académies régionales, 20.830 salles d’examen seront préparées pour recevoir les candidats, répartis dans environ 1 500 centres d’examen dans les différentes directions régionales et environ 1 500 observateurs seront mobilisés au niveau des centres d’examen, tandis que 164 observateurs régionaux et 200 nationaux seront désignés pour la procédure et la correction.

Environ 440.000 candidats, dont 48% filles, passeront les examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2018, soit une hausse de 9,68% par rapport à l’année écoulée (401.032 candidats). Le nombre de candidats libres a atteint 100.534, soit 23% de l’effectif global des candidats, alors que le nombre de candidats issus de l’enseignement public représente 70% du total des candidats, contre 7% pour l’enseignement privé.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Maroc–CEDEAO : complémentarités et/ou concurrence ?

Article suivant

Les filiales marocaines du groupe Touax en perte de vitesse