Partenariat

L’ADD s’allie à Maroc Numeric Cluster pour développer le digital

L’Agence de développement du digital (ADD) et l’Association Maroc Numeric Cluster (MNC) ont conclu une convention-cadre de partenariat en matière de développement de l’innovation digitale, de promotion des services numériques, d’accompagnement et de formation aux métiers innovants.


Cette convention a pour principal objectif de soutenir les projets innovants via le lancement des appels à projets et le développement du partenariat international, de promouvoir l’innovation digitale (évènements et networking), ainsi que la réalisation d’études autour de la dynamique de l’innovation digitale dans le royaume (usages digitaux, écosystème, etc.).

 Les deux entités s’engagent à mutualiser leurs efforts autour de 7 axes de coopération relatifs à la promotion de projets de plateformes de R&D et d’industrialisation digitale, la formation et l’accompagnement dans le digital, l’intelligence artificielle (IA) et la valorisation des données, l’industrie 4.0, l’élaboration d’études digitales et à l’organisation d’évènements, d’actions de networking et de soutien aux projets innovants. A travers la conclusion de ce partenariat, l’ADD et MNC confirment leurs volontés respectives de contribuer au développement de l’écosystème digital en assurant son émergence aussi bien au niveau national qu’international et faire du capital humain et les nouveaux métiers digitaux un enjeu commun à relever.

Lire aussi | Benguérir : le 1er Centre Interactif Digital est né

Pour rappel, l’ADD est un établissement public stratégique doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière qui a pour mission principale de mettre en œuvre la stratégie de l’Etat en matière de développement du digital et de promouvoir la diffusion des outils numériques et le développement de leur usage auprès des citoyens.

Lire aussi | Futur.e.s in Africa s’intéresse aux territoires durables

Pour sa part, l’association MNC est une structure à gouvernance mixte Public/Privé créée en 2010 grâce au soutien du ministre de l’Industrie. Elle regroupe plusieurs acteurs : État, Grandes entreprises, PME, startups, opérateurs de l’enseignement et de la recherche et organismes d’aide et de financement. Le cluster a pour objectif principal de faire émerger des projets innovants et à forte valeur ajoutée dans des niches d’excellence comme la transformation digitale, l’intelligence artificielle, l’industrie 4.0, Smart territoire, Smart education, etc.

Avec MAP

 
Article précédent

Bac 2020: l'association des régions du Maroc fait don de plus de 560.000 masques de protection

Article suivant

Le Maroc à l’heure d’une nouvelle phase de déconfinement de tous les dangers