ImmobilierFlash-eco

L’ADJM poursuit sa lutte contre la spoliation foncière au Maroc

L’Association pour le Droit et la Justice au Maroc (ADJM) a tenu une conférence de presse ce jeudi 05 avril pour dresser le bilan et les perspectives en matière de spoliation foncière au Maroc, depuis la Lettre Royale datant de 2016.


Dans son allocution d’ouverture, le secrétaire générale de l’association Stéphane Vabre a déclaré : « 488 dossiers de spoliation sont dénombrés au niveau de l’Association pour le Droit et la Justice au Maroc ». Un chiffre qui sera remis en cause par Oudija Bensalem, directeur de la Législation au ministère de la Justice qui affirme que ces cas ne dépasseraient pas une soixantaine.

L’évènement a également connu la participation du professeur Michel Rousset, Moussa Elkhal Juriste conseil de l’ADJM, président du Conseil national des notaires Abdellatif Yagou, ainsi que d’autres avocats et notaires spécialisés dans le sujet. Par ailleurs, l’ADJM a donné la parole aux victimes, venues raconter leurs amères expériences en matière de spoliation.

La rencontre s’est tout de même achevée sur une note positive avec la remise de prix aux journalistes qui ont mis en lumière ce phénomène et qui ont permis à l’association de faire entendre sa voix au grand public.

 
Article précédent

Air Arabia Maroc s’allie à Cash Plus

Article suivant

Il fait l’actu : Said Ghabri, DG de la CMIM