Sahara marocain

L’Administration Biden ne reviendra pas sur la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a affirmé au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, lors de leur appel téléphonique le vendredi 30 avril, que l’administration Biden ne reviendrait pas sur cette reconnaissance consignée dans la Proclamation signée en décembre dernier par le président Trump, a rapporté le site d’information américain Axios, très au fait de la politique étrangère américaine. 


L’administration du président démocrate Joe Biden a réitéré son attachement à la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur son Sahara. Selon Axios, citant des sources bien informées, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a affirmé au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, lors de leur appel téléphonique le vendredi 30 avril, que l’administration Biden ne reviendrait pas sur cette reconnaissance consignée dans la Proclamation signée en décembre dernier par le président Trump.

Lire aussi| Maroc-USA : Nasser Bourita s’entretient avec le Secrétaire d’Etat américain

Le compte-rendu du département d’État relatif à l’entretien téléphonique de Blinken avec Bourita n’a pas mentionné la question du Sahara, mais « deux sources bien informées de l’appel confirment qu’elle a été discutée et que Blinken a dit que l’administration Biden ne reviendrait pas » sur cette décision, a révélé le site d’information américain. Ce dernier a ajouté que de hauts responsables de la Maison Blanche et du Département d’État ont eu de multiples discussions sur cette question au cours des dernières semaines. Et de poursuivre que la décision qui a sorti de ces discussions est que les Etats-Unis « ne vont pas revenir » sur la Proclamation confirmant la marocanité du Sahara, tout en œuvrant pour la nomination d’un nouvel envoyé de l’ONU pour le Sahara et la reprise du processus politique en vue d’une issue définitive sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie.

Lire aussi| Le Maroc demande à l’Espagne « si elle veut sacrifier sa relation bilatérale » pour Brahim Ghali

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

"Mon histoire avec les médicaments". Une autobiographie de feu Omar Tazi à lire sans tarder

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission «Décryptage» de radio MFM