Ciment

Lafarge Maroc mise sur l’écologie industrielle

Le cimentier s’investit davantage dans la RSE et réaffirme ses engagements en matière de développement durable. Lafarge Maroc parie sur les fuels alternatifs et les énergies renouvelables, pour réduire de façon considérable l’impact de ses activités sur l’environnement. par R.A.


Le cimentier ne lâche rien en matière de RSE. La filiale de la SNI et du groupe français Lafarge (détenue à part égale par les deux groupes) poursuit ses initiatives visant à améliorer le cadre de vie des populations riveraines de ses usines à travers le Royaume, et à respecter l’environnement et à affirmer son ancrage en matière de développement durable. C’est dans ce sens, que Lafarge Maroc va lancer la construction d’une plateforme spécialisée dans la valorisation des déchets à Rabat-Salé. Cette initiative rentre dans le cadre d’une nouvelle activité que le cimentier a ajoutée à son portefeuille il y a deux ans: l’écologie industrielle. Cette nouvelle activité permet au groupe d’utiliser des fuels alternatifs grâce à la valorisation des déchets ménagers et industriels. L’objectif de Lafarge Maroc à travers l’écologie industrielle, est de réduire son utilisation des énergies fossiles. La production locale de combustibles lui permet ainsi de limiter ses importations en devises fortes. De même, que cette activité permet également la création d’emplois. «C’est un atout pour nous», confie Olivier Doyen, responsable du Pôle Ecologie industrielle au sein du groupe. Dans le détail, le projet de construction de la plateforme de valorisation des déchets à Rabat-Salé concerne la décharge de Oum Azza. C’est une première au Maroc pour un cimentier dans le Royaume de disposer d’une plateforme dédiée à la valorisation des déchets ménagers. Ce projet permettra la valorisation de 90.000 tonnes de déchets ménagers par an. Notons qu’il s’agit d’un partenariat avec l’autorité délégante en charge de la gestion de cette décharge. Cette valorisation se fait selon un process industriel bien maîtrisé par Lafarge Maroc.

Une démarche récompensée
Le cimentier a démarré cette nouvelle activité l’année dernière avec la construction de deux plateformes (Tanger et Bouskoura), ayant une capacité de 30.000 tonnes/an chacune. Aujourd’hui, certaines usines du groupes à travers le Royaume, sont à un taux de substitution de 18%, et l’objectif dans les deux prochaines années est de faire grimper ce taux à au moins de 30%. «Ce que nous essayons de développer au sein de l’écologie industrielle de Lafarge Maroc, c’est d’offrir une solution zéro déchets à la décharge pour le monde industriel», poursuit Olivier Doyen. Force est de souligner, que la filiale de la SNI s’est dotée d’une «Vision développement durable» à l’horizon 2020. Ce plan regroupe l’essentiel des initiatives à mener par le groupe pour être en phase avec ses engagements en matière de RSE. Ainsi, l’usine de Meknès, l’une des plus anciennes usines de Lafarge au Maroc, a redoublé ses efforts ces dernières années pour améliorer le cadre de vie des populations avoisinante. Depuis 2014, cette usine a mené pas moins de 31 actions en ce qui concerne ses initiatives en matière d’emplois et d’employabilité locale.L’usine a également offert des formations de courte durée à des jeunes de la localité dans des métiers fortement demandés, notamment liés au BTP pour les garçons (maçons polyvalents, peintres, vitriers etc.), et des métiers de coupe et couture aux filles. Tout ceci en partenariat avec l’OFPPT, la FNBTP, et l’AMITH. L’usine s’est également investie dans la création et le soutien des TPE à Meknès. Dans ce sens, une convention a été signée avec l’INDH pour les vendeurs de poissons, et autre convention avec l’OFPPT pour les vendeurs de pain.Le top management du groupe Lafarge Maroc précise que ce sont toutes les usines à travers le Royaume qui mènent leurs initiatives RSE en fonction des besoins de leurs zones d’implantation respectives. Soulignons que les démarches du cimentier ont été récompensées par plusieurs distinctions, dont le Label de la CGEM pour la RSE et le Trophée Vigeo «Top Performer Maroc» qu’il a remporté à plusieurs reprises.

 
Article précédent

De nouvelles opportunités de financement pour l’entreprise

Article suivant

Sportif automobile, manager, ingénieur