RSE

LafargeHolcim Maroc change d’approche

Depuis la fusion de Lafarge Maroc avec Holcim Maroc, la nouvelle entité LafargeHolcim Maroc est à pied d’œuvre pour booster la bonne dynamique du groupe industriel sur tous les plans, et même sur celui de la RSE (Responsabilité Sociétale de l’entreprise). Sur ce volet, d’ailleurs, LafargeHolcim Maroc, qui détient 6 cimenteries et trois centres de broyage, a revu son approche et a adopté, il y a seulement quelques mois, une nouvelle stratégie en matière de développement durable. C’est à la faveur d’une rencontre avec la presse le 19 septembre 2017, que le management du groupe industriel a dévoilé les contours de cette nouvelle feuille de route. « Nos actions RSE touchent en particulier les communautés avoisinantes qui nous entourent au niveau de nos sites de production. Depuis longtemps, nous répondons aux besoins de cette communauté. Mais, maintenant, nous nous inscrivons dans une nouvelle démarche plus élargie en matière de développement durable. Et ce, surtout après la fusion de Lafarge et Holcim », a expliqué Brahim Ez-Zerrouqui, directeur industriel de LafargeHolcim Maroc. Soulignons que cette nouvelle stratégie RSE s’étale jusqu’à 2030. Selon le management du groupe, la nouvelle vision a été adoptée en parfaite concertation avec les communautés avoisinantes des usines. « Nous avons créé des comités de liaison, qui regroupent à la fois les responsables de notre groupe et ceux des différentes communautés au niveau de chaque usine. Cela nous a permis de travailler ensemble pour connaître les besoins et de décider ensemble des actions locales à mettre en place», a détaillé le directeur industriel. A travers ses initiatives, le groupe entend renforcer son engagement dans le co-développement des communes et régions dans lesquelles il intervient.


Les principaux axes de la nouvelle vision
Dans les détails, la nouvelle feuille de route RSE est axée sur quatre piliers (Climat-Économie circulaire-L’eau et la nature-L’individu et la communauté). « Nous ne sommes plus dans une logique d’actions RSE sur le court terme. Tout ce que nous entreprenons aujourd’hui comme initiative, s’inscrit sur le long terme pour avoir des résultats pérennes», a fait remarquer le management du groupe industriel. Ainsi, parmi les priorités figure l’éducation. Sur ce volet, l’industrie mène des actions pour lutter contre l’abandon scolaire, notamment des filles en milieu rural. Plus de 22000 enfants et adolescents ont ainsi bénéficié depuis le début de l’année, des actions éducatives lancées, achat de bus scolaires pour faciliter le déplacement, distribution de fournitures scolaires, etc. Le groupe organise également de nombreuses initiatives de dépistage oculaire dans les écoles, l’aménagement des salles d’informatique, etc. Le développement de l’employabilité des jeunes des communautés avoisinantes des usines est également au cœur de la stratégie. Dans ce sens, LafargeHolcim assure, grâce à des conventions signées avec les parties prenantes, des formations qualifiantes et apporte aussi son soutien au développement des TPE et autres activités existantes, en vue de contribuer à la création d’activités génératrices de revenus pour les communautés locales. D’autres touchent la protection de l’environnement. Sur ce plan, le groupe a notamment entamé depuis plusieurs années la réhabilitation de ses carrières, avec plusieurs centaines d’arbres déjà plantés. Rappelons que l’entreprise mise aussi sur l’écologie industrielle dans le cadre de sa politique RSE. Elle mène notamment des initiatives ambitieuses de valorisation de combustibles issus de déchets pour remplacer les combustibles fossiles.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Légalisation des signatures : un grand ouf de soulagement !

Article suivant

Jean-Christophe Kemard, vice-président exécutif Afrique-Moyen-Orient de PSA Peugeot : Notre atout ? Notre histoire !