Flash-ecoInternational

L’Afrique : une priorité pour la Chine

« Solidarité, coopération, paix et développement, vitalité et prospérité » constituent le socle de la vision chinoise dans sa relation avec le continent africain. Nul observateur à travers le monde ne peut ignorer l’attrait qu’exerce le modèle chinois sur beaucoup de décideurs dans le tiers monde et même sur ceux de beaucoup de pays émergents. 


C’est en cherchant à faire durer une dynamique qui a été enclenchée en 2000 que les responsables chinois et africains se sont mis d’accord pour la mise en place d’un cadre visant à suivre et à évaluer la coopération entre les deux parties. De Lusaka en 2001 à Johannesburg en 2015 et New York en 2017 en passant par Beijing, le Forum Sino-Africain a atteint 18 ans d’existence.

Le 3ème Sommet qui s’est tenu en Chine les 3 et 4 septembre s’inscrit dans la continuité de cette volonté commune d’avancer vers de nouvelles formes de coopération dans un monde qui reste dominé par un penchant unilatéraliste qui commence à impacter les échanges économiques entre les pays. Le Président chinois Xi Jinping a toujours privilégié dans ses discours et notamment celui de 2015 à s’adresser à ses partenaires africains en rappelant les conditions historiques dans lesquelles se sont déroulées les luttes pour l’indépendance et pour souligner les bases qui ont permis « aux peuples chinois et africains de tisser des liens d’amitié profonds ». Le président chinois a promis à cet égard d’injecter 60 milliards de dollars d’investissements au continent africain. Le financement comprend 15 milliards de dollars de subventions, de prêts sans intérêts et de prêts concessionnels, 20 milliards de dollars de lignes de crédit, la mise en place d’un fonds spécial de 10 milliards de dollars pour le financement de développement et d’un fonds spécial de 5 milliards de dollars pour financer les importations de l’Afrique. Les sociétés chinoises sont en outre encouragées à investir au moins 10 milliards de dollars en Afrique au cours des trois prochaines années.

Le gagnant – gagnant : la crédibilité

Le partenariat gagnant-gagnant porté par le royaume du Maroc dans ses relations avec ses frères africains est apprécié par la Chine qui considère les principes de «sincérité, pragmatisme, amitié et franchise» et la juste considération des intérêts réciproques comme étant des engagements qu’elle tient à honorer. Les échanges commerciaux entre les deux parties ont enregistré en 2017 le chiffre de 170 milliards de dollars. La Chine tient à souligner que ses importations en provenance du continent africain évoluent à un rythme annuel de 32%. Par ces réalisations, la Chine est restée le premier partenaire commercial de l’Afrique pendant les neuf dernières années.

Les relations entre le Maroc et la Chine s’inscrivent dans cette dynamique tant au niveau des échanges avec 3 milliards de dollars d’importations, qu’au niveau de l’identification de secteurs pour des projets d’investissement. Le marché touristique évolue à un rythme satisfaisant et pourrait connaitre une accélération pour atteindre 500.000 touristes chinois dans quelques années. Les statistiques montrent que le touriste chinois arrive au premier rang au niveau de ses dépenses au Maroc loin devant nos clients traditionnels.

« Ceinture et Route » le projet intégrateur

Le très grand projet « Ceinture et Route » dont les effets ont commencé à être enregistrés au niveau mondial, pourrait constituer des opportunités très grandes pour l’Afrique. C’est à travers des visions à long terme privilégiant l’ouverture sur les hautes technologies, le développement de la recherche et l’engagement de tous les acteurs économiques que les pays africains pourraient bénéficier de l’expérience chinoise.

L’ambassadeur de Chine au Maroc a souligné, dans une déclaration à l’occasion de la tenue du Forum, que «la Chine entend travailler main dans la main avec le Maroc pour faire avancer à pas assurés la réalisation du projet «Ceinture et Route» et bâtir un meilleur avenir pour la coopération stratégique sino-marocaine.» 

 
Article précédent

Nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan et Agadir

Article suivant

Premier semestre 2018 dans le vert pour Saham Assurance