Elle fait l'actuIl fait l'actu

Laila Mandi, Professeur à l’université Cadi Ayyad Marrakech


La Banque islamique de développement (BID) vient de lui décerner un prix pour la contribution des femmes au développement. Le trophée le lui a été remis  10 juin à Maputo en Mozambique par le président lui-même, Felipe Nyusi, lors de la cérémonie d’ouverture de la 40e réunion annuelle des gouverneurs de la BID, en présence du président de la banque islamique, Ahmad Mohamed Ali, de ministres et de hauts responsables du gouvernement, ainsi que des ministres de l’Economie et des Finances des 56 pays membres de la BID, dont fait partie le Maroc. Le professeur a également touché une récompense de 50 000 dollars, à l’issue de ses projets de recherche et de développement liés à la gestion et à la préservation des ressources en eau. 

Il faut souligner que ce Prix récompense les efforts du Professeur Laila Mandi pour son initiation et sa coordination de projets exceptionnels de recherche & développement liés à la gestion et la préservation des ressources en eaux en particulier le développement de technologies et des solutions innovantes à faible coût pour le traitement des eaux usées domestiques et des eaux grises. Son soutien aux associations dans le monde rural à mettre en œuvre des projets d’assainissement qui visent à améliorer leur qualité de vie et sa contribution au renforcement de leurs capacités.

 
Article précédent

Air Arabia Maroc lance Tanger – Madrid

Article suivant

Les hôteliers marocains sous le «diktat» de Tripadvisor