Scanner

L’Algérie va renationaliser une filiale d’ArcelorMittal


La nationalisation imminente par l’Etat algérien de la filiale du numéro un mondial de la sidérurgie ArcelorMittal à Annaba est le résultat de l’échec de la privatisation de ce complexe. Un précontrat a déjà été signé entre ArcelorMittal, qui détient 70% du complexe, et Sider, son partenaire public. Ce dernier va injecter 100 millions de dollars et ArcelorMittal 56 millions, pour arriver à une répartition 51-49% avec la majorité pour la partie algérienne. Pour rappel, ArcelorMittal est déjà présent au Maroc, à hauteur de 32% du capital de la Sonasid. 

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Colorado se peint un nouveau visage

Article suivant

Un nouveau Marjane à Larache