Scanner

L’Algérie va renationaliser une filiale d’ArcelorMittal


La nationalisation imminente par l’Etat algérien de la filiale du numéro un mondial de la sidérurgie ArcelorMittal à Annaba est le résultat de l’échec de la privatisation de ce complexe. Un précontrat a déjà été signé entre ArcelorMittal, qui détient 70% du complexe, et Sider, son partenaire public. Ce dernier va injecter 100 millions de dollars et ArcelorMittal 56 millions, pour arriver à une répartition 51-49% avec la majorité pour la partie algérienne. Pour rappel, ArcelorMittal est déjà présent au Maroc, à hauteur de 32% du capital de la Sonasid. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Colorado se peint un nouveau visage

Article suivant

Un nouveau Marjane à Larache