Santé

L’Allemand Paul Hartmann s’assure un contrôle total de sa filiale marocaine

Près de quatorze ans après son implantation au Maroc, le groupe allemand Paul Hartmann reprend les rênes de sa filiale marocaine. En effet, ce groupe international qui opère dans les dispositifs médicaux et des soins de santé vient de monter à 100 % dans Paul Hartmann Maroc en rachetant la totalité des parts qu’il ne détenait pas jusqu’à présent à savoir un paquet représentant 46,3% du capital et des droits de vote et ce, auprès de son ex-partenaire capitalistique, la famille Meskouri. Au passage, le groupe dont l’aventure a démarré en 1818 avec une filature de coton montée par Ludwig von Hartmann, a repris la gérance et le pilotage opérationnel de cette filiale qui commercialise au Maroc une large gamme de produits dédiés au soin des plaies et de la prévention des risques d’infection.


Rappelons que la famille Meskouri est l’actionnaire de référence de Metec Diagnostic, un des principaux distributeurs au Maroc des équipements et dispositifs médicaux avec un chiffre d’affaires de près de 300 millions de DH. Selon des sources proches du dossier, la fin de ce partenariat a été la conséquence d’une divergence sur la stratégie commerciale à imprimer à Paul Hartmann Maroc dont le chiffre d’affaires a du mal à dépasser la barre des 20 millions de DH. En en prenant le contrôle à 100% et la gestion opérationnelle, la maison-mère éponyme est, désormais, seul maître à bord avec les coudées franches pour imposer sa propre vision du développement de ses activités au Maroc qui fait partie, avec l’Algérie et l’Afrique du Sud, des seuls pays africains où le groupe a planté son étendard.

Il est à préciser que Paul Hartmann emploie plus de 10.000 personnes dans près d’une trentaine de pays et a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 1,986 milliards d’euros (plus de 20 milliards de DH) en 2016, pour un bénéfice net consolidé de 90 millions d’euros (plus d’un milliard de DH).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Maroc Export séduit les étudiants congolais

Article suivant

Il fait l’actu : Youssef Baghdadi, président du directoire de Bank Assafa