Industrie

L’allemand Rema Tip Top liquide sa filiale Wagu Maghreb

Trois ans à peine dans le giron d’un autre allemand et puis s’en va, tel a été le sort de Wagu Maghreb. Cédée par son fondateur Wagu International, cet entité marocaine vient d’être liquidée par l’autre groupe allemand Rema Tip Top.


Wagu Maghreb passe d’un groupe allemand à l’autre. L’entité marocaine créée en 2011 par Wagu International, qui opère dans la commercialisation de produits pour l’industrie (notamment l’industrie de plasturgie), a été rachetée quatre années plus tard par l’autre groupe allemand Rema Tip Top, un des leaders mondiaux de la fabrication de produits anti-corrosion et de traitements de surface. Ce dernier venait de planter son étendard, lui aussi, quelques années auparavant, au Maroc.

Un changement d’actionnaires qui s’annonçait des plus prometteurs pour ce distributeur marocain, qui se voyait intégrer le giron d’un géant mondial dans son domaine. Mais le nouveau maître des lieux a plutôt décidé, récemment, de mettre en liquidation sa « nouvelle » filiale marocaine et de ne garder que Rema Tip Top Nord Afrique (RTTNA), l’entité qu’il avait initialement créée en 2010 pour piloter ses opérations sur le territoire marocain et accompagner ses clients industriels marocains, lesquels comptent de grosses pointures tels l’OCP, Managem et presque toutes les cimenteries.

Il semblerait que le management du groupe basé à Poing en Allemagne (province de Bavière), ait privilégié cette option après le transfert des actifs, salariés et activités de Wagu Maghreb vers RTTNA plutôt que de procéder à une fusion-acquisition de ses deux filiales marocaines.

Rappelons qu’outre le Maroc, le groupe Rema Tip Top est présent en direct dans cinq autres pays africains, à savoir le Ghana, la République Démocratique du Congo, Madagascar, la Zambie et enfin, l’Afrique du Sud le seul pays où il dispose d’une filiale industrielle. A fin 2017, le groupe Rema qui emploie quelque 7.000 salariés à travers plusieurs dizaines de pays, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de plus d’un milliard d’euros (près de 11 milliards de DH).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Il fait l’actu : Salaheddine Mezouar, président de la CGEM

Article suivant

Paiement mobile : Bank Al-Maghrib accorde 9 agréments