Marketing

L’allemand SAM Sensory and Marketing plante son étendard au Maroc

Le groupe d’origine allemande SAM Sensory and Marketing International prend pied au Maroc.


En effet, ce groupe spécialisé dans l’analyse sensorielle et le Marketing Research vient de créer une filiale basée à Casablanca qui a pour vocation à accompagner les clients marocains (notamment ceux opérant dans les produits de grande consommation) dans les analyses sensorielles et tout type de recherches auprès des consommateurs afin de les aider à renforcer leur avantage concurrentiel via le perfectionnement de leur stratégie de positionnement produit. Cette nouvelle entité a entamé ses opérations en s’appuyant sur des équipements de pointe et sur une équipe d’experts composés aussi bien de recrues locales que d’expatriés de la maison mère. En matière d’équipements, SAM Sensory and Marketing International (du nom de la filiale marocaine) dispose de deux espaces de préparation professionnels adaptés à tous types de produits (alimentaires et autres) de manière conforme aux spécifications des clients les plus exigeants, ainsi que 14 cabines sensorielles multimédias et 20 postes (test de goût en laboratoire) numérisés de CLT. Cette implantation au Maroc est la première du genre en Afrique et la septième en absolu pour le groupe SAM qui a étendu sa présence, depuis sa création en 1987 à Munich (au Sud de l’Allemagne), à cinq autres pays en l’occurrence la France, l’Espagne, la Suisse, l’Italie et la Chine.

Rappelons que depuis le 15 novembre 2017, SAM Sensory and Marketing International GmbH et ses différentes filiales ont été acquis par le groupe français de biotechnologies Eurofins Scientific, un des leaders mondiaux  dans le domaine des services analytiques et de l’expertise auprès des entreprises privées et des organismes publics des secteurs de la Pharmacie, de l’Alimentation et de l’Environnement avec un chiffre d’affaires annuel 2017 de près de 3 milliard d’euros (près de 33 milliards de DH) et un effectif de plus de 40.000 employés répartis à travers plus de 400 laboratoires dans 44 pays.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Jean-Claude Marcourt, vice-président du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Article suivant

Du Mondial et des JO au pas de l’oie