IT

L’américain DXC Technology investit dans un nouveau data center à Rabat

Après Etix Everywhere, N+One et plus récemment Medafrica Systems, un autre acteur IT marocain, et non des moindres, s’intéresse au créneau des data centers.


En effet, DXC Technology Maroc (ex-HP CDG IT Services Maroc), la joint-venture créée en 2007 entre la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et HP, leader mondial du marché IT, est en cours d’exécution d’un ambitieux projet d’investissement dans un data center unique en son genre en Afrique du Nord. Aussi, avec une enveloppe d’investissement de près de 30 millions de DH, DXC Technology Maroc compte offrir, dès 2018, aux clients corporates marocains des solutions d’hébergement de leurs plateformes IT et, au-delà, de services managés de leurs systèmes IT (infogérance matérielle et applicative) et ce, dans un data center certifié TIER IV (soit le plus haut niveau de garantie qu’un infogéreur puisse offrir avec une disponibilité de 99,99% et une architecture permettant de pallier les pires scénarios d’incidents techniques).

À travers une telle nouvelle offre, la filiale à 51% du groupe mondial DXC Technology (né en avril 2017 suite à la fusion entre deux géants du secteur IT : Hewlett Packard Enterprise, la filiale Services du groupe HP et Computer Sciences Corporation), renforce son positionnement sur la chaîne de valeur en production et commercialisation des services à forte valeur ajoutée, grâce notamment à la différenciation apportée par ce projet.

Rappelons que DXC Technology Maroc est un des fleurons du secteur marocain de l’IT avec un effectif qui a dépassé en 2017 les 1200 employés dont 200 personnes travaillant sur le marché domestique quand le gros du bataillon accompagne les clients de la maison-mère à l’international, notamment en France et en Europe. Au sein de la galaxie DXC Technology, la filiale marocaine compte parmi les plus dynamiques avec des atouts considérables tels la proximité de l’Europe et l’environnement multiculturel où pas moins de huit langues se côtoient dans le siège à Technopolis Rabat (fran­çais, arabe, anglais, espagnol, allemand, hollandais, portugais et turc), grâce à une diversité dans les recrutements (notamment dans le bassin des MRE en Europe).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

SM le Roi inaugure le Centre et le point de débarquement « Mohammed VI » à Abidjan

Article suivant

Pauvreté : la Banque mondiale salue les « bons résultats » du Maroc