Capital-investissement

L’américain Fieldstone s’associe au marocain Global Nexus

Le groupe d’origine américaine Fieldstone s’implante au Maroc.


En effet, cette banque d’affaires spécialisée dans le secteur énergétique et minier vient de créer une filiale basée à Casablanca en partenariat avec un opérateur marocain du capital-investissement. Cette première filiale du groupe né à New York et Londres au début des années 1990 compte accompagner les différents acteurs locaux et internationaux qui ont accouru au Maroc pour se lancer dans des projets énergétiques, notamment ceux à base d’énergies renouvelables (EnR). Fieldstone Maroc proposera ainsi à des développeurs privés de projets énergétiques du conseil et de l’ingénierie financière afin de mener à bien le délicat process de levée de fonds (phase de closing) sur lequel butent jusqu’à présent beaucoup de projets d’EnR très en retard par rapport à leur calendrier initial comme ceux du maroco-américain Platinum Power ou du belgo-néerlandais Windvision.

S’appuyant sur les équipes de son actionnaire marocain à 49%, en l’occurrence Global Nexus qui n’est autre qu’un des quatre fonds d’investissement dédiés au financement des startup nés en 2017 de l’initiative étatique Innov Invest (pilotée par la Caisse Centrale de Garantie), Fieldstone Maroc part d’emblée avec une bonne connaissance du marché marocain grâce notamment à l’expérience de Hynd Bouhia (fondatrice de Global Nexus). Celle-ci a une longue expérience dans le secteur financier notamment en tant que directrice générale de la bourse de Casablanca et chargée de mission auprès de Driss Jettou lors de son mandat à la primature au milieu des années 2000.

Rappelons qu’outre sa présence européenne (principalement à Berlin et à Londres) et nord-américaine, Fieldstone compte déjà une implantation africaine assez importante avec des bureaux à Dakar, Nairobi et Johannesburg. Parmi les derniers faits d’armes du groupe sur le continent noir figure l’accompagnement du groupe minier sudafricain SepFluor dans le financement du projet Nokeng Fluorspar Mine pour une opération totalisant plus de 100 millions de dollars (près d’un milliard de DH).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Elle fait l’actu : Sanaa Sayagh, nouvelle DG de Roche Maroc

Article suivant

Thermes de Moulay Yacoub : la station Vichy séduit