Entreprises & Marchés

L’AMMC insiste sur la création d’un label «Maroc»

Marketing. L’association plaide pour la création d’une institution dont la mission serait de coordonner toutes les stratégies visant la promotion de l’image du Maroc à l’international.
par Roland Amoussou


C’est l’un de ses plus importants chantiers depuis sa création. L’AMMC(Association Marocaine du Marketing et de la Communication), est, en effet, à pied d’oeuvre pour mener à bien son projet « Label Maroc», visant la mise en place d’une stratégie nationale en matière de promotion de l’image du Maroc à l’international. L’association juge cela indispensable pour la cohérence des actions de promotion, tous secteurs confondus, du Maroc, que cela soit lors des salons ou autres occasions à l’étranger. « Aujourd’hui, le Maroc a besoin d’une stratégie nationale qui permet de créer la cohérence entre toutes les différentes initiatives de promotion de l’image de notre pays à l’international. C’est beaucoup d’argent qui est dépensé, et beaucoup d’efforts qui sont faits, mais malheureusement, il n’y a pas d’homogénéité entre ces diverses actions qui visent le même objectif. Et en fin de compte, c’est de l’argent perdu », explique Khalid Baddou, président de l’AMMC. « Quand on part dans un salon par exemple à Dubaï avec Maroc Export et une semaine après, dans un autre salon à Washington avec l’AMDI ou l’ONMT, on se rend compte qu’il n’y a pas de cohérence entre les messages, parce que ce sont des départements différents », illustre-t-il. L’association veut donc attirer l’attention des autorités sur l’importance de la création d’une institution, dont la mission serait de coordonner toutes les initiatives de promotion de l’image du Royaume à l’étranger, que cela soit dans le secteur du tourisme, de l’aéronautique et autres. « D’autres pays l’ont fait, et cela a bien réussi. L’Espagne, par exemple, a mis en place un haut commissariat qui a pour mission de travailler avec les régions et le patronat dans le but d’unifier toutes les initiatives visant à promouvoir l’image du pays à l’étranger. C’est le cas en Afrique du sud aussi », souligne Khalid Baddou.

Le Maroc a la cote en Afrique

Pour le président de l’AMMC, tant qu’il n’y aura pas une institution pour jouer ce rôle d’unificateur entre les différents départements, l’efficacité des initiatives de promotion de l’image du Royaume restera limitée. Pour convaincre les autorités du bien fondé de son initiative, l’AMMC a lancé une première enquête, sur la perception du Maroc en Afrique, et dont les résultats ont été rendus publics jeudi dernier. Cette étude d’envergure dénommée « Comment le Maroc est-il perçu en Afrique ?» menée sur le continent, entre le 15 septembre et le 30 octobre 2014, vise d’une part, selon l’association, à analyser la perception du Maroc en Afrique et d’autre part, à comprendre la perception que les cadres marocains ont des différents aspects qui composent l’identité de leur pays. L’enquête a été réalisée selon la méthode CAWI(Computer Assisted Web Interview) et a couvert 85% des pays du continent(y compris le Maroc), ainsi que des Africains résidant en Europe, avec l’appui du cabinet Immersion et du réseau social professionnel Viadeo. Au total 2200 personnes, en majorité des cadres, ont été interviewées. Il en ressort ainsi que les Africains, en général, apprécient le Maroc, notamment pour sa stabilité, son climat des affaires et son attractivité touristique. Dans le détail, l’enquête révèle que les produits « Made In Morocco» sont bien appréciés en Afrique francophone et anglophone, ce qui n’est pas le cas au Maghreb, puisque 37% des sondés dans cette région considèrent que le « Made In Morocco » n’est pas un gage de qualité supérieure. Autre révélation: les Marocains jugent le climat des affaires dans leur pays pas trop suffisant, car ils estiment qu’il n’est pas assez favorable à la réussite des affaires. 60% des personnes interrogées au Maroc pensent également que les produits et services proposés par les entreprises nationales ne sont pas « forcément » de grande qualité. Le président de l’AMMC tient à préciser que cette étude n’est qu’une première étape du projet « Label Maroc ». L’association compte en effet, lancer d’autres initiatives incessamment.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Le français Eastern Import s’implante

Article suivant

Les entreprises et établissements publics : des milliards de DH et un besoin de transparence