Commerce

L’APD lance le débat sur la place du Maroc dans le triangle Chine-Inde-Afrique

Comme à son habitude, l’Association pour le Progrès des Dirigeants (APD) a organisé une conférence-débat le 09 février 2017 sur la place du Maroc dans le partenariat triangulaire Chine-Inde-Afrique. Cette rencontre a réuni un parterre de chefs d’entreprise et d’experts, venus écouter les analyses des invités de l’APD, Jean-Joseph Boillot, expert international, Youssef Rouissi, directeur général adjoint en charge de la Banque de Financement et d’Investissement du groupe Attijariwafa bank et Abdelhakim Jakani, expert BTP et ancien directeur général de LPEE.


Pour l’expert international Jean-Joseph Boillot, le Maroc doit avoir une stratégie sectorielle et géographique claire pour se positionner sur les opportunités. De son côté, Youssef Rouissi a surtout appelé les opérateurs marocains à nouer des partenariats avec leurs homologues sur le continent afin de peser face à la concurrence. Enfin, Abdelhakim Jakani a souligné l’importance de l’humilité que doivent avoir les hommes d’affaires marocains vis-à-vis de leurs homologues africains s’ils veulent gagner des marchés.

Soulignons qu’à l’horizon 2030, l’économie mondiale sera profondément bouleversée par les transformations d’ores et déjà engagées en Chine, en Inde et en Afrique. Toutes les statistiques montrent qu’un choc démographique est déjà en cours qui fera que, dans moins d’une vingtaine d’années, la moitié de la population mondiale sera chinoise, indienne ou africaine. Du coup, les trois géants vont concentrer l’essentiel des forces productives de demain avec plus des deux tiers des 15-25 ans.

 
Article précédent

Le Groupe espagnol « SAMU-Séville » s’installe à Tanger

Article suivant

New Work Lab organise sa deuxième exposition