Audiovisuel

Latifa Akharbach portée à la tête de l’Autorité de Régulation de l’audiovisuel

Retour à la source pour Latifa Akharbach. Journaliste de formation, elle qui est issue du monde de la communication, vient d’être nommée par SM le Roi à la tête de la  Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA). Au-delà, c’est une diplomate que le Souverain a nommée à la tête de l’Autorité de Régulation de la Communication. Elle avait été nommée ambassadeur du Maroc en République de Tunisie, en octobre 2016. Trois ans auparavant, elle a été ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume du Maroc auprès de la République de Bulgarie et de la République de Macédoine. Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et ambassadeur dans plusieurs pays de 2007 à 2012, Latifa Akharbach a passé plus d’une dizaine d’années comme diplomate au service de la diplomatie marocaine. Avant de faire son entrée au gouvernement en 2007, elle était directrice de la Radio Nationale Marocaine entre mars et octobre 2007. Elle a eu également à occuper, en 2003, le poste de directrice de l’Institut Supérieure de l’Information et de la Communication (ISIC) de Rabat au sein duquel elle a été professeur-chercheur pendant plus de 20 ans.


Outre Latifa Akharbach, SM le Roi a également nommé Benaissa Asloune au poste de directeur de la communication.

Narjiss Reghay, Jaafar Kansoussi, Ali Bakkali Hassani, Abdelkader Chaoui, Fatima Baroudi, Khalil Al Alami Idrissi, Badia Radi et Mohamed El Maâzouz ont, quant à eux, été nommés membres de la HACA par le Souverain.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Vidéo. ONCF : le calvaire des trains à « petite vitesse » persiste

Article suivant

Jeep Compass, le SUV compact familial moderne