Investissement

L’australien Kasbah Resources lève de nouveaux fonds pour sa mine d’Achmmach

L’australien Kasbah Resources Limited poursuit ses investissements au Maroc.


Ce groupe coté à l’Australian Securities Exchange (ASX), la principale bourse australienne, vient de sécuriser une énième levée de fonds spécialement dédiée à son principal actif marocain, à savoir la mine d’étain d’Achmmach située à 40 km au sud-ouest de Meknès, à El Hajeb. Une action qui met fin aux rumeurs ayant circulé en début d’année sur le désengagement de Kasbah Resources du Maroc.

Certes, il ne s’agit que d’un «bridge» (un financement provisoire) de 1,3 million de dollars australiens (soit près de 9 millions de dirhams) sous forme de dette convertible apportée par Pala Investments limited (un investisseur suisse spécialisé dans le secteur minier) ; mais l’objectif du management de Kasbah Resources Limited est de lever plusieurs dizaines de millions de dollars australiens dans les mois à venir, afin d’entamer la phase de construction de la mine d’Achmmach qui devra entrer en production en 2021 avec une capacité annuelle de 750.000 tonnes de minerais par an pour une teneur moyenne en étain de 0,82%.

Il faut dire que les derniers mois ont été des plus positifs pour Kasbah Resources Limited puisque, d’une part, les autorités marocaines viennent de renouveler le permis environnemental (dit ESIA) à Atlas Tin, la filiale qui détient les droits sur la mine d’Achmmach, pour une durée additionnelle de cinq ans, ce qui garantit le bail d’exploitation minière et permet à l’investisseur australien d’avancer sereinement vers le démarrage des constructions en 2020 et, d’autre part, les derniers forages entrepris in-situ ont prouvé la continuité minéralogique le long du flanc non testé jusqu’alors de Sidi Addi (d’une longueur de 1,2 km), ce qui est rassurant quant aux réserves du projet et au délai de retour sur investissement.

Rappelons qu’outre Kasbah Resources Limited qui en détient 75%, Atlas Tin compte également dans son capital des partenaires japonais, en l’occurrence Toyota Tsusho Corporation et Nittetsu Mining Co Limited qui en détiennent respectivement 20% et 5%.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Lionel Messi remporte son sixième Ballon d’or, un record!

Article suivant

Réforme de l'administration : Présentation aujourd’hui des deux projets de loi