Actualité

Pegasus. L’avocat du Maroc confirme l’incapacité de Forbidden Stories et d’Amnesty à produire des preuves [Vidéo]

A la suite des nombreuses allégations et accusations à l’encontre du Royaume du Maroc dans l’affaire Pegasus, le Maroc avait décidé de poursuivre les différentes parties l’accusant en Justice. Aujourd’hui, et après le délai fixé de 10 jours, Forbidden Stories et Amnesty International ont failli à apporter des preuves.


Après avoir été accusé d’avoir eu recours à des logiciels d’espionnage, le Maroc avait décidé d’avoir recours à la justice et d’ester les accusateurs. Maitre Olivier Baratelli, avocat du Royaume dans cette affaire, a affirmé que le délai de 10 jours durant lesquels Forbidden Stories et Amnesty étaient appelées à appuyer leurs accusations est désormais expiré.

Lire aussi | Pegasus, médiatus, propagus

Il a tenu à rappeler que le Maroc a à la fois saisi la justice française mais aussi la justice allemande et la justice espagnole. A ceci s’ajoute, que l’avocat a remis aujourd’hui un rapport produit par des experts informatiques qui excluent toute utilisation de ce logiciel par le Maroc. En conséquent, le Maroc et via sa défense demande à la justice française de dévoiler l’identité de la ou des parties qui sont derrière cette dite manipulation.

Lire aussi | Chakib Benmoussa redonne espoir !

Lors de son apparition et intervention sur la CNEWS, l’avocat du Maroc a tenu à rappeler que le Maroc possède plusieurs détracteurs sur la scène internationale. Il a aussi insisté sur le fait que le Maroc est considéré comme étant un leader international dans la lutte anti-terroriste, que le Maroc est un grand ami de la France.

 
Article précédent

Maroc. Le Ministère de la Santé lance le premier Smart Vaccinodrome intégré

Article suivant

HCP. Radioscopie de l’emploi au second trimestre 2021