Entreprises & Marchés

Le Baby Food trouve preneur au Maroc

Même si une grande partie de la population marocaine dispose d’un faible revenu et ne peut pas se permettre d’acheter des aliments pour bébés, le marché du Baby Food a été stimulé par une économie relativement stable et en croissance, note le rapport du spécialiste Canadean. Les ventes se concentrent  principalement dans les grandes villes.
Stimulé par la demande de la classe moyenne croissante du Maroc, le marché a progressé de 39,4% en volume et ce depuis 2009. Cette classe dispose d’un  revenu lui permettant d’acheter de la nourriture pour bébés et a plus d’opportunités de consommation surtout que le secteur des supermarchés et de l’économie en général est en expansion. Les prévisions tablent sur une croissance du marché de l’ordre de  24,3% au cours des  six prochaines années. Il faut noter qu’une croissance plus forte a été empêchée par un déclin progressif du nombre des naissances.
Le marché des aliments pour bébés en termes de volume a augmenté de 39%, les ventes en valeur ont quant à elles augmenté de 49% en termes de croissance nominale, mais de 39% en termes réels depuis 2009.
Les laits pour bébés dominent le marché. Ils représentaient 80% de la valeur des ventes en 2015. Les céréales représentent 14% tandis que les petits repas et d’autres secteurs ne se taillent que 6%.
Côté entreprises, deux multinationales dominent le marché avec une combinaison de 83% du volume et 82% de la valeur en 2015. Danone mène en termes de valeur  bien que Nestlé soit en première place en termes de volume.
Ce sont les pharmacies qui distribuent la plupart des aliments pour bébé. Elles ont représenté 54% du volume de ventes en 2015. Les ventes effectuées par les supermarchés et les hypermarchés ont représenté 41% des volumes durant la même période.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le procès de Hassan Saada reporté au 24 janvier 2017

Article suivant

Premier concours du service client au Maroc