Terrorisme

Démantèlement d’une cellule terroriste: les détails de l’opération menée par le BCIJ à Tanger

Nouveau coup de filet du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) à Tanger. Le BCIJ a en effet annoncé très tôt ce lundi matin qu’il a démantelé une cellule terroriste de 4 individus, active dans la ville de Tanger.


 Le ministère de l’Intérieur précise ainsi que les membres de cette cellule, « adeptes de l’Etat islamique, planifiaient des actes terroristes au Royaume dans la perspective de proclamer une wilaya affiliée à Daech ». « Les éléments du groupe d’intervention rapide, qui ont entamé les interventions et irruptions dans quatre sites au quartier « El Aouama » à Tanger, ont été contraints de tirer des balles de sommation, permettant d’éviter le danger terroriste et d’interpeller le suspect principal et 3 membres de cette cellule, précise le Bureau », poursuit le communiqué.

Lire aussi| Coronavirus: l’OMS autorise un second test rapide antigénique

On apprend aussi que les perquisitions et la cartographie menées par les officiers du BCIJ et les experts de la scène du crime dans les lieux d’intervention, ont permis la saisie d’armes blanches, d’équipements et de supports électroniques qui seront soumis à l’expertise nécessaire par le laboratoire d’analyse des traces numériques.

Lire aussi| Le projet de loi de finances 2021 vient d’entrer dans le circuit

« Les membres de la cellule terroriste, qui n’ont pas pu rejoindre les camps de Daech dans la région du Sahel au sud du Sahara, ont décidé d’adhérer à des projets terroristes dangereux et imminents qui visent à déstabiliser la sécurité et la stabilité du Royaume, à travers des méthodes terroristes inspirées des opérations que l’organisation menait sur la scène syro-irakienne », ajoute le BCIJ. Selon Boubker Sabik, porte-parole de la DGSN, le groupe d’intervention a découvert à son arrivée,  une peinture murale, représentant le « drapeau  de Daech».

« Dans l’impossibilité de rejoindre les camps de Daech, dans la région du Sahel au sud du Sahara, les membres de la cellule démantelée, ont décidé d’adhérer à des projets terroristes dangereux et imminents qui visent à déstabiliser la sécurité et la stabilité du Royaume, à travers des méthodes terroristes inspirées des opérations que l’organisation menait sur la scène syro-irakienne», a-t-il poursuivi, ajoutant que les forces de l’ordre ont été contraints de tirer des balles de sommation, permettant ainsi d’éviter le danger terroriste et d’interpeller le suspect principal et 3 membres de cette cellule. On apprend également que les recherches et investigations de même que les opérations de suivi sécuritaire ont permis de prendre connaissance d’une vidéo documentant une allégeance faite par l’Emir de cette cellule terroriste au « soi-disant prince actuel de l’organisation Daech », menaçant d’obtempérer aux ordres et aux orientations servant l’agenda de cette organisation terroriste.

 
Article précédent

Le groupe de cliniques CIM Santé accueille le sud-africain Vantage Capital

Article suivant

Innovation Week IWA 2020 : le Maroc décroche 56 certifications