Biscuiterie

Le biscuitier Bipan en ordre de bataille

Dans un marché marocain de la biscuiterie en pleine croissance, la société Bipan (Biscuiterie, Pâtisserie Nekor) renforce ses fonds propres.


En effet, l’entreprise familiale dont les origines remontent à la ville d’El Hoceima en 1975, vient de hisser son capital à près de 42 millions de DH dans le cadre d’une recapitalisation de 12 millions de DH.

Cette opération vient financer une nouvelle étape de croissance initiée par le management mené par Farid Amghar (directeur général et un des actionnaires principaux) et vise à atteindre à moyen terme une part de 10% (contre près de 5% actuellement) dans un marché dominé par le duo Mondelēz Maroc (filiale de la multinationale éponyme née au Maroc de la fusion Kraft-Bimo) et Excelo (filiale du groupe maroco-marocain Anouar Invest) qui revendiquent des parts de marché respectives aux alentours de 30% chacun.

Bipan, qui dispose de trois unités de production à El Hoceima (d’où est partie l’aventure entrepreneuriale), à Fès et à Casablanca, ainsi que différents dépôts à travers tout le royaume (Agadir, Ouarzazate, Er-Rachidia, Marrakech, Meknès…), est consciente que dans un marché de plus en plus inondé par les importations émiraties et turques et où la concurrence déloyale du secteur informel et de la contrebande fait toujours mal, il n’ y a d’autres choix pour consolider ses parts et se développer que de miser sur l’investissement technologique et la différenciation par des produits de qualité.

D’ailleurs, c’est grâce à ces deux facteurs que le fabricant de taille moyenne connu pour ses marques Sandwiche, Chamsi, Girard, Maxi Girard et Oros a creusé son sillon, depuis quelques années, à l’export notamment vers l’Afrique mais également à destination de l’Amérique latine et l’Europe.

Rappelons que malgré son dynamisme, le marché marocain de la biscuiterie, où la consommation par habitant reste inférieure à 3 kg/an, demeure assez en retard par rapport aux pays européens (8,5 kg/an par exemple en France) voire même d’autres pays de la région MENA où ce taux dépasse les 5 kg/an.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

CAN 2019 : Renard et les Lions cherchent une première victoire contre le Cameroun

Article suivant

Le TGV gratuit 3 jours avant son démarrage