Non classé

Le business français maintient son offensive au Maroc

Après la visite en septembre dernier du président français François Hollande, puis la rencontre organisée le 8 octobre par l’Ambassade de France à Rabat pour inciter les hommes d’affaires marocains à investir dans l’Hexagone, c’est au tour du Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du Tourisme et des Français de l’Etranger de jouer sa partition. Matthias Fekl effectuera, en effet, une visite les 21 et 22 octobre à Casablanca et à Rabat, en compagnie d’une importante délégation d’entreprises et de la députée Estelle Grelier, présidente de Business France.


 

Ce déplacement vise à assurer le suivi du volet économique de la visite du Président de la République. Il sera axé sur le renforcement du partenariat économique franco-marocain et le soutien aux PME, notamment dans les secteurs de la ville durable et des industries vertes (à 5 semaines de la «COP21») mais aussi du tourisme

Le Secrétaire d’Etat rencontrera le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, et le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

Le responsable français animera à Rabat une rencontre sur le thème du tourisme qui donnera lieu à la signature par Atout France, l’agence de développement touristique française, de deux partenariats avec l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) et la Société Marocaine d’Ingénierie touristique (SMIT).

Des entretiens avec le Wali de Casablanca, Khalid Safir, sont également prévus. Les échanges porteront notamment sur l’extension du réseau de tramway de la ville, à la veille de la fourniture par Alstom de 50 nouvelles rames pour un montant de 100 millions d’euros.

Le responsable français participera également au Salon Pollutec de Casablanca, consacré aux filières de l’environnement et de la ville durable, notamment pour inaugurer le pavillon France qui réunira plus de 70 entreprises françaises, ainsi que la première présentation à l’international du démonstrateur de ville durable français «Astainable».

Matthias Fekl présidera en outre le lancement de la ligne de crédit de 25 millions d’euros pour le financement de l’achat de biens et services français par des PME opérant au Maroc, et la signature d’un contrat d’aide à l’identification de PME à fort potentiel, entre BpiFrance et la Caisse Centrale de Gestion (CCG).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le beurre passera à 2,5% de droit d’importation en 2016

Article suivant

Les Marocains, 5èmes bénéficiaires des titres de séjour dans l’UE en 2014