Mines

Le canadien Kharrouba Copper étend ses activités au Maroc

Le groupe minier canadien Kharrouba Copper cherche à se diversifier au Maroc.


En effet, parallèlement à son projet d’extraction et de traitement de cuivre à la commune de Jbiel, dans la province d’El Kelaâ des Sraghna, ce groupe présent au Maroc depuis 2012, lorgne désormais sur la région de Zagoura où il compte exploiter un gisement de Barytine. Ayant déjà obtenu un permis minier auprès de l’ONHYM et initié les études environnementales nécessaires, l’opérateur canadien a créé une filiale ad hoc, en l’occurrence Morocco Mining Copper (MMC) qui portera ce nouveau projet. À l’instar de l’autre entité du même groupe Kharrouba Copper Mining Morocco qui a déjà investi plusieurs dizaines de millions de DH dans son projet minier cuprifère, la nouvelle filiale marocaine s’apprête, à son tour, à lever de l’argent auprès d’investisseurs privés.

Rappelons que Kharrouba Copper n’est pas le seul opérateur canadien présent au Maroc. En septembre 2011, Maya Gold & Silver, un acteur minier originaire de Blainville (au Québec) et coté à la bourse de Toronto, avait gagné les droits d’exploitation de la mine d’argent de Zgounder qu’il a réhabilitée et réouverte trois ans plus tard. Située dans la commune d’Askaoun au nord-est d’Agadir, cette mine emploie aujourd’hui plus de 100 personnes.

Quant à la production minière au Maroc, elle oscille bon an mal an entre 30 et 35 millions de tonnes dont plus de 90% en phosphates et dérivés. Le reste (à savoir la production hors phosphates) est majoritairement composé de minerais de faible valeur telle la Barytine (avec près de 500.000 tonnes extraites par an), alors que les métaux de valeur élevée tels que le zinc, le cuivre, le fer et le plomb ne dépassent pas quelques dizaines de milliers de tonnes par an voire quelques centaines ou dizaines de tonnes seulement pour l’argent, le nickel ou l’or (où le pays occupe la 5ème place des producteurs aurifères sur le continent africain avec 22 tonnes de réserves). Le secteur minier contribue à hauteur de 10% du PIB et emploie plus de 40.000 personnes.

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La BritCham éclaire sur l’investissement

Article suivant

Galaxy A8, le permier Samsung à double caméra frontale