Entrepreneuriat

Le Challenge franco-marocain de l’entrepreneuriat récompense les énergies renouvelables

Le 1er Prix du Challenge franco-marocain de l’entrepreneuriat est revenu  à l’équipe « Énergies renouvelables et Distribution » pour son projet « Smart Lighting Grid ». La startup ambitionne la gestion verte de l’éclairage publique de la ville de Larache. Le but est d’arriver à une adéquation entre la production et la consommation intelligente d’énergie pour permettre aux villes de devenir autonomes sur l’éclairage urbain, qui coûte 40% du budget de Larache. Judite Ferreira de l’emlyon, Ilyas Rahhali de l’EMI, Guillaume Larieu des Arts et Métiers, Sakina Filali de l’ENSEM et la doctorante CIFRE Mariam Ait Ou Kharraz se sont ainsi vu remettre un chèque de 40.000 DH par l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN) et des lots de coaching par Numa. BMCE Bank of Africa leur a également offert chacun un ordinateur portable. Très ému, Guillaume Larieu, désigné PDG de la startup, s’est dit « très heureux de voir à quel point en deux jours nous pouvons proposer des solutions de villes durables et participer à la transition énergétique, notamment au Maroc ».


Le 2ème prix, un chèque de 20.000 dirhams et des lots de coaching, a été remis à Myriam Delbreil d’Audencia, Mohamed Amine El Jamali de l’EMI, Arnaud Coutin de l’Insa Lyon, Youmn Mahzoul de l’ENCG de Casablanca et la doctorante CIFRE Sajida Zouarhi de l’équipe « Formation des jeunes et numérique » pour leur projet « Tkonikta », une plateforme de formation des jeunes au numérique et sa mise en relation avec les entreprises. Le 3ème prix, des lots de coaching, a été remis à Lisa Méléard d’Audencia/Centrale Nantes, Reda Ouhamma de l’École Polytechnique, Fatima-Azzahra Fahmi de l’ENSMR, Marouane Saghir de l’ENSIAS et le doctorant CIFRE Thibault Goulvent de l’équipe « Villes durables II » pour leur projet « Dima Vert » qui vise la gestion des bio déchets et leur transformation en composte éco-responsable.

La cérémonie de remise des prix de la première édition du Challenge franco-marocain de l’entrepreneuriat, s’est tenue le samedi 20 mai 2017 à Casablanca. Parmi les 8 équipes en lice, soit 40 étudiants d’écoles de commerce et d’ingénieurs de France et du Maroc, ainsi que des doctorants du programme CIFRE, quatre équipes sont arrivées en finale et trois ont été récompensées.

Près de 250 personnes ont assisté à cette grande finale. Durant la soirée, les membres du jury final ont échangé sur les écosystèmes de l’entrepreneuriat à l’occasion d’une table ronde animée par Hanaa Foulani. Aussi, deux accords de partenariats entre l’emlyon business school et Philips et entre l’IRESEN et l’École Polytechnique ont été signés. Cette soirée s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités du monde de l’entreprise et du monde académique, de France et du Maroc.

Pour rappel, le jury de cette première édition du challenge franco-marocain était composé de Khalid Safir, wali du Grand Casablanca, Mounir Kabbaj, directeur général adjoint en charge du pôle développement marché de la BMCE Bank of Africa, Jacques Biot, président de l’École Polytechnique, Bernard Belletante, directeur général d’emlyon business school, Éric Leandri, cofondateur et PDG de Qwant et représentant du MEDEF, Karim El Khayati, directeur général régional de Philips, Badr Ikken, directeur général de l’IRESEN, Marouane Tarafa, président de la commission Recherche et Développement et Relations avec l’Université à la CGEM.

S’inscrivant dans le cadre de la coopération France-Maroc, le Challenge franco-marocain de l’entrepreneuriat a été organisé par l’Ambassade de France au Maroc, l’Institut français du Maroc, France Alumni Maroc et emlyon business school campus Casablanca et avec le soutien de la CGEM,  AGYP power by MEDEF et la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM), afin de renforcer les interactions entre le monde économique, les établissements supérieurs de formation et le monde de la recherche.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Hammad Benjelloun, président-fondateur d’Adlive Digital Network

Article suivant

Efficacité énergétique : les Saoudiens s’emparent de deux PME marocaines