Flash-ecoJustice

« Le chantier de la réforme de la justice n’est pas encore achevé »

Le Congrès international sur l’indépendance du pouvoir judiciaire a ouvert ses travaux ce lundi à Marrakech sous le thème « Indépendance de la justice : entre la garantie des droits des justiciables et le respect des règles de fonctionnement de la justice ». L’organisation de cette rencontre intervient en commémoration du premier anniversaire de l’instauration du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, organe suprême de la magistrature, créé par la Constitution de 2011.


La première édition de ce congrès a enregistré une forte participation de délégations étrangères venant de 80 pays d’Asie, d’Amérique, d’Afrique et d’Europe. De même de nombreux ministres de justice ont pris part à cette rencontre parmi lesquels ceux d’Iran, du Canada, des Pays-Bas, de Belgique, d’Espagne, du Koweït, du Soudan, de Hongrie et du Nigéria.

La séance d’ouverture a été fortement marquée par le message adressé par SM le roi aux participants au congrès. Dans son message, le souverain a souligné sa « conviction profonde de l’importance cruciale de l’indépendance du pouvoir judiciaire dans la consolidation de l’État de droit ». Et après avoir rappelé l’approche participative qui a prévalu à la définition de la feuille de route de réforme de la justice, il a annoncé que ce grand chantier doit être poursuivi : « Notre souhait est que soit activée à présent l’application des autres mesures contenues dans la Charte, qui visent à mettre en concordance les différentes législations avec les progrès réalisés, à améliorer le rendement et l’efficacité de la justice et à rendre effective et palpable l’indépendance de l’appareil judiciaire conformément à la constitution du royaume ».

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

BCP : les lauréats de « Mon projet BP » dévoilés

Article suivant

Il fait l’actu : Tariq Sijilmassi, PDG de Crédit Agricole du Maroc