Auto

Le compte à rebours est lancé


Rallye OiLibya du Maroc. Encore quelques semaines à attendre, avant que démarre sous les chapeaux de roues la 16ème  édition du Rallye OiLibya du Maroc. Une épreuve qui accueille un plateau sportif relevé, qui aura à cœur de briller sur les pistes sablonneuses et caillouteuses du sud marocain. Par Da.J.

Les amateurs et autres professionnels des rallyes tout terrain doivent être impatients d’en découdre. Ils pourront fouler dans quelques semaines, plus exactement du 3 au 9 octobre prochain, les pistes sablonneuses et caillouteuses du sud marocain à l’occasion de la 16ème édition du Rallye OiLibya du Maroc. Sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI, cet événement sportif peut être considéré comme faisant partie de l’un des plus grands rallyes tout-terrain en Afrique. Outre le volet sportif, il constitue également un événement médiatique et touristique majeur. Concoctée par NPO Event en étroite collaboration avec la Fédération Royale Marocaine de Motocyclisme (FRMM), la Fédération Royale Marocaine des Sports Automobiles (FRMSA), mais également les Fédérations internationales de motocyclisme et de l’automobile (FIM et FIA),  l’organisation de cette édition  s’avère prometteuse. Et pour cause, l’enjeu est d’autant plus important pour les concurrents sachant que certains jouent le titre mondial. En effet, ce rallye est inscrit dans le calendrier de la finale du championnat du monde des motos en rallyes tout terrain mais aussi dans celui de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain, pour les autos. A l’annonce du retrait de Marc Coma, alors leader du championnat du monde motos, ses adversaires devraient tout faire pour tirer, eux aussi, leur épingle du jeu. Paulo «Speedy» Gonçalves, champion en 2013 fait figure de favori, mais de jeunes pilotes prometteurs devraient lui mener la vie dure. Champion du monde en Quad et vainqueur du Rallye OiLibya du Maroc 2013 et 2014, Sonik Rafal a remis son titre en jeu pour réaliser la passe de trois. En catégorie auto, quelques grosses équipes devraient venir jouer la gagne et aussi réaliser des essais grandeur nature dans l’optique de se préparer, pour certains, au Dakar 2016  qui se déroulera en début d’année prochaine. Par ailleurs, cette épreuve permet aux pilotes amateurs d’évoluer aux côtés de pilotes professionnels, quelles que soient les catégories : auto, moto, quad ou camion.

Tout est dans la préparation

Un rallye qui demande tout de même certaines qualités pour espérer le remporter. Ainsi, peu de temps avant le départ officiel de l’épreuve,  la NPO Academy (prévue le 4 octobre), sera l’occasion pour les pilotes et équipages demandeurs d’une formation théorique et d’une session pratique de s’initier, de se remettre à niveau ou de  se perfectionner afin d’aborder dans les meilleures conditions cette épreuve. Plus de 30 compétiteurs ont souhaité profiter des conseils avisés de professionnels avant de se lancer dans l’aventure. A ce jour, l’édition 2015 se compose de 180 véhicules et 300 compétiteurs, les listes d’inscription n’étant pas encore totalement closes. Ces derniers, se sont donc donné rendez-vous à Zagora dès le 3 octobre pour s’affronter sur les cinq spéciales du parcours. Ils auront à couvrir près de 2 000 km dont 1.500 en secteurs sélectifs sur des terrains aussi variés que techniques, avec une part non négligeable réservée à la navigation. Arrivée prévue à Agadir le 9 octobre prochain. ■

 
Article précédent

Un régulateur pour le secteur de l’électricité

Article suivant

Hypnose en entreprise : transformation expresse !