Électroménager

Le coronavirus a favorisé le « daybed » au sein des ménages marocains [Étude]

Le spécialiste de la distribution des produits électro-domestiques et High-tech  vient de publier une étude réalisée par le cabinet international Ipsos relative aux effets du Covid-19 sur l’équipement électroménager des foyers marocains.


Cette étude passe à la loupe l’organisation et la répartition des rôles au sein des foyers sous la pandémie du Covid-19, les mutations en matière d’équipements, de styles de vie et d’usages des familles marocaines.  Menée en ligne durant le mois de janvier 2021 au niveau national sur un échantillon représentatif de 500 ménages, avec des personnes âgées de 25 ans et plus, dont 52% sont des hommes et 48% des femmes, vivant au sein de familles composées en moyenne de 4 personnes, l’étude esquisse les premiers signaux de la migration des foyers marocains vers la « Maison Connectée », massivement équipée en électroménager intelligent multifonctions. En arrière-plan de cette migration technologique et digitale se manifestent des évolutions comportementales au sein des familles en matière de rôles et d’organisation. « En tant qu’enseigne spécialisée en électroménager opérant sur le marché depuis une décennie, nous avons observé l’émergence de nouveaux comportements d’achat de la part de nos clients depuis le début de la pandémie du Covid-19. Nous avons donc souhaité en savoir plus sur ces mutations en confiant au cabinet Ipsos le soin de nous réaliser une étude dans ce sens. Les résultats de l’étude confirment nos observations de terrain : le Covid-19 a été un accélérateur de la digitalisation des foyers marocains », souligne Fahd Bennani, PDG de Cosmos.

Lire aussi | Coronavirus : de nouvelles mesures exceptionnelles au profit de la restauration et d’autres secteurs

Parmi les résultats de l’étude, il ressort que 55% des foyers interrogés déclarent s’être séparés de leur femme de ménage. Plus de la moitié de ces foyers a décidé de remplacer cette aide-ménagère par une aide robotique. En tête des équipements achetés, figurent le mixeur (48% des répondants), le lave-vaisselle (47%) et l’aspirateur-robot (40%). Aussi, pour relever les contraintes liées au coronavirus (confinement, restrictions, couvre-feu…), les foyers marocains se sont tournés vers l’équipement électroménager avec une part belle aux objets connectés. Ainsi, 79% des marocains déclarent avoir ressenti le besoin d’équiper davantage leur foyer depuis le début de l’épidémie. Les trois principales raisons avancées sont : simplifier les tâches du quotidien (57% des répondants), compenser le manque de divertissement dû au confinement et au couvre-feu (49%) et faciliter la réalisation des tâches ménagères (48%). 4 marocains sur cinq déclarent avoir acheté au moins équipement électronique depuis le début du Covid-19.

Lire aussi | Botanika s’implante à Casablanca

Le « Smart Life », le télétravail et l’école à la maison modifient également la répartition de l’occupation de l’espace au sein des foyers marocains. Si le salon reste l’endroit où la famille passe plus de temps selon 50% des interrogés, la chambre à coucher devient le deuxième endroit le plus occupé pour 44% des interrogés bien avant la salle à manger (33%). Ce qui confirme l’émergence du phénomène du « daybed » au sein des ménages marocains : le lit transformé en bureau pour travailler, étudier ou se divertir tout en étant allongé. Enfin, concernant les canaux préférés des marocains pour l’acquisition d’équipements électroménagers, la pole-position revient aux magasins spécialisés avec 32%, suivis par les hyper/supermarchés à 19% et l’e-commerce en troisième position avec 13%.

 
Article précédent

50 femmes qui comptent : Amane Fathallah, Directrice de la Marine Marchande

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio