Aérien

Le coronavirus impose l’austérité à la RAM

Dans un contexte mondial d’alerte et de psychose, Royal Air Maroc (RAM) n’a d’autres options que de réduire la voilure.


Face à la propagation du coronavirus et à la baisse drastique de la demande des passagers, la RAM a lancé un plan d’austérité et de réduction de la voilure afin d’atténuer l’impact du coronavirus sur la trésorerie et les résultats, a indiqué Abdelhamid Addou, PDG de la compagnie aérienne nationale, dans un entretien accordé à L’Economiste.

Ce plan se décline en plusieurs actions qui ont pour objectifs de réduire les coûts d’investissement et de fonctionnement (gel des recrutements, gestion des congés…), ainsi qu’une adaptation des capacités offertes pour tenir compte de l’effondrement de la demande, a expliqué le PDG.

Le manque à gagner en termes de chiffre d’affaires pendant ces trois mois est très conséquent, a ajouté Abdelhamid Addou, notant qu’il risque même d’empirer en fonction de l’évolution de l’épidémie du coronavirus, notamment en Europe, ou encore sous l’effet des restrictions sur le voyage qui l’accompagnent, rapporte le quotidien.

 
Article précédent

Coronavirus (Covid-19) au Maroc. La pandémie en direct

Article suivant

Le dispositif « Al Moutmir Itinérant » dédié à l’Arboriculture pose pied à Midelt