Crédit immobilier

Le courtier CAFPI en roue libre

Alors que son principal compétiteur, le français Meilleurs Taux, liquide son activité au Maroc quatre ans seulement après y avoir pris pied, le courtier en crédits immobiliers CAFPI Maroc est, plutôt lui, en roue libre.


CAFPI Maroc, le spécialiste du courtage pour crédits à l’habitat, à son tour affilié à un opérateur français, en l’occurrence le groupe CAFPI (Conseil à l’accession et au financement en prêts immobiliers), s’attend à une année 2019 record et ce, après avoir déjà réalisé en 2018 une progression remarquable de 27% de son chiffre d’affaires (soit de 1,95 à 2,5 millions de DH).

Il faut dire que CAFPI Maroc qui compte directement dans son actionnariat Maurice Assouline, un des deux fondateurs du groupe CAFPI en France, a bien tissé sa toile en 10 ans d’implantation dans notre pays. Pratiquement toutes les banques marocaines collaborent avec cette entité qui se positionne sur près de 5% de la production bancaire annuelle en crédits immobiliers. 

Parallèlement à l’effet d’aubaine du retrait du marché marocain de son principal concurrent Meilleurs Taux, CAFPI Maroc compte aussi se diversifier dès 2020 dans le courtage et l’accompagnement dans la levée de crédit par la clientèle des entreprises. A travers une telle nouvelle offre, le courtier souhaite se positionner sur les PME souvent négligées par le circuit bancaire à cause de leurs données bilancielles et dont les dossiers ne sont pas pris en considération au niveau des centres d’affaires des banques et qui sont demanderesses d’accompagnement pour lever des crédits d’équipement et/ou de fonctionnement.

Cette diversification devra s’accompagner par un élargissement du réseau de distribution avec un objectif d’atteindre, dès décembre prochain, un total de sept agences (contre à peine trois à fin 2018 à Casablanca, Marrakech et El Jadida). L’objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires de 5 millions de dirhams à horizon 2020/21 avec une rentabilité opérationnelle supérieure à 20% alors qu’aujourd’hui, elle est d’à peine aux alentours de 10%.

Rappelons qu’outre son marché domestique français où il est leader de courtage en prêts immobiliers (38.000 clients en 2018), le groupe CAFPI compte deux présences à l’international, le Maroc et le Portugal avec un chiffre d’affaires consolidé de plus de 150 millions d’euros (plus de 1,6 milliard de DH).

 
Article précédent

Les voyagistes veulent dépoussiérer leurs statuts

Article suivant

Souss-Massa : un cas d'école