Social

Le coût de la vie au Maroc toujours élevé

Même si les statistiques officielles rendent compte d’une faible inflation sur l’année 2019 et prévoient un taux en dessous de 2% en 2020, le ressenti est tout autre, rapporte L’Economiste dans son édition de ce mercredi 8 janvier.


Les économistes du Centre marocain de conjoncture avaient attiré l’attention sur «la cohérence du taux d’inflation avec le ressenti des ménages». Plus de 7 personnes sur 10 trouvent que le coût de la vie est cher: 38% l’estiment très élevé et 34% plutột élevé. Un argument que les centrales syndicales ne manqueraient certainement pas de faire valoir lors de prochaines réunions avec le gouvernement sur le dialogue social.

D’ailleurs, le coût de la vie revient à chaque fois dans leur argumentaire pour obtenir une amélioration des revenus. Selon le rapport du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de novembre 2019, une hausse de 0,4% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la hausse de 1,0% de l’indice des produits alimentaires et de la stagnation de l’indice des produits non alimentaires.


Les hausses des produits alimentaires observées entre octobre et novembre 2019 concernent principalement les «légumes» avec 2,2%, les « fruits » avec 2,0%, le « lait, fromage et œufs » avec 1,8%, les « poissons et fruits de mer » avec 1,7%, les «viandes» avec 1,2% et les « huiles et graisses » avec 0,7%. Pour les produits non alimentaires, la baisse a concerné principalement les prix des « carburants» de 1,3%.
 
Comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 0,4% au cours du mois de novembre 2019 conséquence de la hausse de l’indice des produits non alimentaires de 0,6% et de la stagnation de celui des produits alimentaires. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une baisse de 0,3% dans le «Transport» à une hausse de 2,7% dans l’«Enseignement».

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de novembre 2019 une augmentation de 0,2% par rapport au mois d’octobre 2019 et de 0,6% par rapport au mois de novembre 2018.
 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Iran : Aucun survivant dans le crash du Boeing ukrainien

Article suivant

CAF Awards 2019 : Le palmarès complet de la 28è édition