Energie renouvelable

Le Covid-19 retarde l’entrée en service de la ferme éolienne d’El Oualidia

Prévue pour le début 2020, l’entrée en service de la ferme éolienne d’El Oualidia a été contrariée par la crise actuelle du Covid-19.


Les ultimes réglages du chantier du projet de la ferme éolienne d’El Oualidia porté, depuis 2013 déjà, par le français InnoVent, ont pâti des arrêts de travaux de montage des dernières éoliennes de ce parc qui compte 12 unités délivrant une capacité de 35 MW pour un productible total de 85.000 MWh par an. Il faut dire que malgré sa taille réduite (comparativement aux autres sites de production d’électricité à base d’énergie éolienne aujourd’hui opérationnels au Maroc), ce parc éolien présente une prouesse technique d’envergure avec une éolienne dont la hauteur est la plus élevée en Afrique, soit plus de 200 mètres, grâce à la technologie de l’entreprise espagnole Nabrawind consistant à surélever le mât afin d’atteindre des vitesses et qualités de vent supérieures et de gagner jusqu’à 40% de production.

Pour l’instant, rien ne filtre sur la nouvelle date d’inauguration de cette ferme éolienne appartenant aux sociétés Oualidia 1 et Oualidia 2, qui détiennent chacune six éoliennes et dont l’actionnaire unique est InnoVent Maroc ; mais le maitre d’ouvrage s’évertue pour une mise en service au plus vite sachant que la première échéance du financement participatif qu’il a levé en 2019, via la plateforme Lendosphère, était prévue pour avril 2020. Ce qui crée une pression supplémentaire pour entamer au plus vite la production et dégager les premiers cash-flows d’exploitation dans le sillage du chiffre d’affaires annuel prévu de 50 millions de dirhams. Rappelons que le groupe InnoVent est une entreprise de développement éolien et solaire créée en 2001 qui revendique un chiffre d’affaires consolidé de 50 millions d’euros en 2018 (plus de 550 millions de dirhams) pour un excédent brut d’exploitation de 70%. Cet énergéticien indépendant basé à Villeneuve-d’Ascq (nord de la France), a déjà développé et construit une cinquantaine de parcs solaires et éoliens en France et en Afrique pour une capacité totale de plus de 400 MW.

Lisez gratuitement Challenge en version PDF en cliquant sur le lien suivant:

https://emag.challenge.ma/741/mobile/index.html
 
Article précédent

Coronavirus : 160 nouveaux cas confirmés au Maroc, 4.729 au total, samedi à 16h

Article suivant

Déconfinement : Leçons à tirer et projections