Banques

Le Crédit Agricole du Maroc : un passage réussi au Parlement

Le groupe Crédit Agricole du Maroc achève avec succès sa seconde session interrogative au sein du Parlement, ce dernier appelle à récompenser davantage l’institution accompagnante de l’Etat dans l’agriculture et le monde rural.


Un second passage du Crédit Agricole du Maroc (CAM) achevé avec succès a eu lieu mercredi 17 juillet au Parlement, précisément auprès de la Commission de Contrôle des Finances Publiques. L’épreuve n’a pas été facile, organisée en deux sessions, les protagonistes présidés par Tariq Sijilmassi ont pu réussir leurs deux passages dont le premier s’est tenu le 9 juillet.

Cette seconde session a été divisé en deux phases, en tout premier, il y avait eu une longue et exhaustive présentation relative aux activités du CAM et à ses performances, mais aussi aux difficultés que la banque aperçoit à son statut spécifique d’établissement bancaire. Les équipes de cette institution bancaire ont été protagonistes de la seconde phase, car ils ont répondu avec véhémence aux interrogations des différents groupes parlementaires présents.

Lire aussi : Digitalisation : une priorité pour le Crédit agricole du Maroc

A l’issue de l’interrogatoire tout réussi et sous des félicitations en faveur du top-management du CAM, l’ensemble des groupes parlementaires ont pu rendre hommage à l’établissement bancaire, pour ses actions qui œuvre au profit de l’agriculture et le monde rural à la fois, considéré donc comme instrument central de la politique de l’Etat à l’égard des populations rurales.

Les députés ont affirmé à l’unanimité que le Crédit agricole du Maroc devrait bénéficier d’une augmentation de son capital, d’un renforcement de ses moyens et d’une adaptation des règles prudentielles qui lui sont appliquées, en vue de lui permettre d’assurer la réussite de la stratégie de l’Etat en ce qui concerne le secteur agricole, et surtout que l’institution financière est la seule à accompagner le Plan Maroc vert.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La société d’Aménagement de Zénata met le paquet sur le projet Eco-Cité

Article suivant

Fayçal Fajr sort de son silence sur l'affaire Hamdallah