Finance

Le crédit bancaire décolle timidement

Bank Al-Maghrib (BAM) vient de publier ses statistiques monétaires à fin août. Il en ressort une timide amélioration du rythme de progression, en glissement annuel, du crédit bancaire de 2,2% en juillet dernier à 2,6% à fin août. Cette évolution s’explique essentiellement par la hausse de 1,2% des prêts de trésorerie et de 1,4% des crédits aux promoteurs immobiliers contre des baisses respectives de 0,8% et de 2% en juillet dernier. Pour ce qui est des autres catégories de crédits, les prêts à la consommation ont ralenti de 2,9% à 2,4% et ceux destinés à l’équipement de 1,2% à 0,7% en relation avec la décélération des prêts accordés aux sociétés non financières publiques de 13,2% à 6,2%.


Le même document de Bank Al-Maghrib fait ressortir une explosion des créances bancaires en souffrance. Ces dernières ont effet augmenté de 12,7% par rapport à fin 2012 et de 12,5% en glissement annuel, se maintenant ainsi au-dessus de la barre symbolique des 5% de l’encours total des crédits pour se situer à 5,5% du crédit bancaire. Pour rappel, la moyenne se trouvait autour de 4,9% ces quatre dernières années. 


 

 
Article précédent

Les USA, sans administration ( Par Jamal Berraoui )

Article suivant

La consommation nationale de pétrole a doublé en dix ans