Finance

Le déficit budgétaire continue de se creuser

L’Economiste s’intéresse dans son édition de ce vendredi 14 février au déficit budgétaire.


C’est sur une note plutôt négative que démarre l’année : le déficit budgétaire à fin janvier s’établit à 1,5 milliard de DH contre 138 millions de DH un an auparavant. Le premier mois de l’année est marqué par une hausse des dépenses : 17,3%. Elles sont tirées par les charges de fonctionnement : 22,5 milliards de DH dont 12,6 milliards de salaires, note le journal.

Les dépenses du personnel ont pris 39,7% sous l’effet de l’augmentation structurelle de la masse salariale de 18,1%. Les dépenses de fonctionnement sont également marquées par l’accroissement de 162,8% des remboursements et restitutions fiscaux : 491 millions de DH sur une prévision de 8,1 milliards de DH, ajoute le quotidien.

Au 31 décembre 2019, les arriérés de remboursement de la TVA et les demandes de restitution de l’IS ont atteint respectivement 41,2 milliards de DH et 4,1 milliards de DH, souligne le quotidien.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Coronavirus : Six décès parmi les membres du personnel soignant

Article suivant

Le CJD sensibilise les dirigeants sur les avantages de l’intelligence collective