EntrepreneuriatFlash-eco

Le fondateur de Dailymotion partage sa vision

Le serial entrepreneur, entre autres cofondateur du site DailyMotion, partage son expérience et sa vision de l’entrepreneuriat avec les jeunes entrepreneurs et étudiants casablancais. Intelligence Artificielle, digital, comment devenir un entrepreneur à succès… Autant de sujets évoqués par Didier Rappaport. 


« Ne lancez jamais votre projet sans un business model ». C’est le conseil de Didier Rappaport, serial entrepreneur, entre autres cofondateur du site de partage de vidéo DailyMotion et de l’application Happn, aux jeunes entrepreneurs et startuppeurs marocains. De passage à Casablanca, à l’invitation de l’association des anciens de Dauphine du Maroc (Dauphine Alumni Maroc) dans le cadre de ses rencontres périodiques, Didier Rappaport a en effet partagé son expérience et sa vision de l’entrepreneuriat avec les jeunes entrepreneurs et étudiants casablancais. « Je considère que lorsqu’on a eu un peu de chance dans sa vie professionnelle, parler avec des jeunes est un devoir », a-t-il souligné. Ainsi, le conférencier a longuement évoqué les progrès des nouvelles technologies, notamment l’Intelligence Artificielle (IA) et ses avantages. « Il y a beaucoup de peur autour de l’intelligence artificielle. Mais en général, cette peur s’exprime lorsqu’on ne sait pas ce que c’est. Je pense qu’il est important d’expliquer aux gens que l’intelligence artificielle existe déjà depuis très longtemps. Par contre ce qui est nouveau, c’est le nombre incommensurable de données avec les capacités de calcul devenues aussi extrêmement importantes. L’intelligence artificielle permet de comprendre notre monde. Il y a tellement de possibilités aujourd’hui, que notre esprit à lui tout seul ne peut plus traiter toutes ces informations, et c’est là qu’intervient l’intelligence artificielle », a précisé Didier Rappaport.

Il ne faut penser que mobile

Il a aussi invité les entreprises à voir l’IA comme une belle opportunité, car pour lui, les avantages sont nombreux. « L’IA permet aux entreprises une captation de données extrêmement nombreuses sur la clientèle, afin de mieux saisir ses attentes, ses habitudes, ses besoins, et donc d’y répondre de manière plus efficace. Elle favorise donc une prise de décision plus rapide», a-t-il soutenu. Pour le serial entrepreneur, l’âge du web est totalement révolu, parce qu’aujourd’hui, nous avons tous un smartphone, une tablette, un iPhone, etc. «Cette mobilité a impliqué des modes de pensée et des modes d’utilisation qui n’ont plus rien à voir avec le web. Aujourd’hui, il ne faut penser que mobile. Il s’agit d’un nouveau paradigme caractérisé par la notion Anytime, Anywhere. Et pour réussir dans ce domaine, il faut baser sa vision sur quatre piliers. D’abord la simplicité, l’immédiateté, la gamification et la pertinence. Désormais tout est sur le téléphone, donc il faut que les choses soient extrêmement simples », a assuré Didier Rappaport. Il a aussi invité les jeunes startuppeurs à travailler avec rigueur et de manière appliquée, à mettre en place un business model viable pour leurs projets, à étudier les concurrents sur un marché avant de se lancer. « L’intuition est quelque chose d’essentiel chez le startuppeur qui veut réussir», a-t-il insisté, en donnant plusieurs exemples de sa vie d’entrepreneur. 

 
Article précédent

La plateforme Winvestnet veut vendre l’Afrique aux investisseurs chinois

Article suivant

Tanger Med : APM Terminals prête à accueillir des navires de dernière génération